Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York, porté par de bons indicateurs

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont ouvert en nette hausse jeudi à New York, soutenus par des données de bon augure pour l'économie des Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, et par la montée des craintes liées à une prise d'otages sur un site gazier en Algérie.

Vers 14H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février gagnait 86 cents à 95,10 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex)

"Les indicateurs diffusés ce matin (à Washington), meilleurs que prévu, soutiennent le marché car ils montrent que l'économie s'améliore", a remarqué Bille Baruch, de iiTrader.com.

Les nouvelles inscriptions au chômage ont de fait fortement baissé la semaine dernière aux Etats-Unis après quatre semaines de hausse, le département du Travail ayant recensé le dépôt de 335.000 demandes d'allocations de chômage.

Il s'agit du plus faible nombre de nouveaux chômeurs enregistrés en une semaine depuis cinq ans.

Parallèlement, les autorités américaines ont indiqué que la construction de logements avait véritablement repris en 2012 aux Etats-Unis, les mises en chantier ayant connu au cours de l'année écoulée leur hausse la plus forte depuis 1983.

"La remontée de l'euro porte aussi les prix aujourd'hui", a remarqué Matt Smith, de Schneider Electric.

L'affaiblissement du billet vert face aux autres devises rend en effet plus attractifs les achats de brut libellés en dollar pour les investisseurs munis d'autres devises.

Enfin, "la prise d'otage en Algérie, qui fait maintenant la Une des journaux, pourrait évoluer en une crise géopolitique et faire monter les prix" en raison des conséquences qu'elle pourrait avoir sur l'offre énergétique en Afrique du nord, a remarqué M. Baruch.

Selon une source islamiste, 34 otages et 15 ravisseurs ont été tués jeudi lors d'une opération de l'armée algérienne sur un site gazier du centre-est de l'Algérie exploité par BP, Statoil et la Sonatrach, où un groupe lié à Al-Qaïda retenait en otage depuis mercredi des centaines de personnes, exigeant la fin de l'intervention française au Mali.

Les cours du pétrole avaient déjà fortement grimpé la veille après l'annonce d'un recul d'un million de barils des stocks de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 11 janvier, alors que les experts prévoyaient une hausse de 2,1 millions de barils.

tt



(AWP / 17.01.2013 15h45)


Commenter Le brut ouvre en hausse à New York, porté par de bons indicateurs


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite