Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe, au lendemain d'une chute inattendue des stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une chute inattendue des stocks américains de brut et dans un marché soutenu par ailleurs par les craintes liées à la prise d'otages par un groupe islamiste sur un site gazier en Algérie.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 110,03 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, gagnant 35 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février gagnait 26 cents à 94,50 dollars.

Le marché a été revigoré par l'annonce mercredi d'une progression plus forte que prévu de la production industrielle américaine en décembre et surtout par les chiffres du Département américain de l'Energie (DoE) sur les stocks pétroliers aux Etats-Unis, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Le DoE -- dont le rapport hebdomadaire est considéré comme un baromètre de la demande pétrolière du pays, premier consommateur de brut de la planète -- a en effet fait état mercredi d'un recul d'un million de barils des stocks de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 11 janvier, alors que les experts prévoyaient une hausse de 2,1 millions de barils.

Ces chiffres étaient ainsi de nature à rassurer les opérateurs sur la vigueur de la demande énergétique américaine, même si ce repli des stocks "s'explique largement par un ralentissement des importations de brut (du pays) qui a compensé une baisse de cadence des raffineries", tempérait M. Kryuchenkov.

Le marché du pétrole restait par ailleurs soutenu par le regain d'inquiétudes sur l'offre pétrolière nord-africaine, après la prise d'otages mercredi en Algérie d'une quarantaine de ressortissants étrangers par des attaquants islamistes sur un site gazier exploité par l'entreprise nationale Sonatrach avec les compagnies britannique BP et norvégienne Statoil.

Ce groupe islamiste lié au réseau Al-Qaïda réclame notamment l'arrêt de l'intervention militaire française au Mali voisin. Jeudi, 15 étrangers retenus en otages avaient néanmoins réussi à s'échapper, selon la chaîne privée algérienne Ennahar.

"Les prix du brut sont tirés vers le haut en raison des évènements en Algérie (...) qui n'est pas seulement un producteur de gaz, mais aussi de pétrole, avec une production de 1,2 million de barils de brut par jour", observaient les analystes de Commerzbank.

"Même si les risques sur l'offre de pétrole (en provenance du monde arabe) s'étaient estompés (ces dernières semaines), ils pourraient être ravivés à tout moment et gonfler la prime de risque (intégrée) dans les prix du baril", ajoutaient-ils.

Cependant, même si les opérateurs continuaient de surveiller attentivement les développements de la situation en Algérie, "les cours du pétrole devraient rester (jeudi) dans une fourchette étroite", a estimé M. Kryuchenkov, pour qui "le marché tourne désormais son attention sur les indicateurs chinois" dont la publication est prévue vendredi (croissance au quatrième trimestre et production industrielle), en quête d'indices sur la santé économique du deuxième pays consommateur de brut de la planète.

fah



(AWP / 17.01.2013 13h01)


Commenter Le brut grimpe, au lendemain d'une chute inattendue des stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite