Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte légèrement, marché prudent avant les stocks aux USA

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché cependant prudent avant les chiffres des stocks pétroliers américains, et alors que les craintes sur la demande restaient vives au lendemain d'indicateurs économiques maussades.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février, dont c'est mercredi le dernier jour de cotation, valait 110,56 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, gagnant 26 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance montait de 18 cents à 93,46 dollars.

Les cours du baril reprenaient un peu leur souffle, après leur nette baisse de la veille, mais voyaient cependant leurs gains limités par les inquiétudes persistantes sur la demande mondiale de brut.

"Des indicateurs économiques en Allemagne (mardi), tout comme un regain d'inquiétude sur le débat sur le relèvement du plafond de la dette aux Etats-Unis" ont poussé les investisseurs à délaisser les actifs jugés risqués comme le pétrole, sur fond de craintes sur la solidité de la consommation mondiale d'or noir, observait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

L'annonce d'un repli du Produit intérieur brut (PIB) allemand au quatrième trimestre, et d'un ralentissement sur l'ensemble de 2012 de la croissance de la première économie de la zone euro avait refroidi mardi les opérateurs, tout comme un nouveau recul en janvier de l'activité manufacturière de la région de New York.

De son côté, la Banque mondiale a abaissé mardi à 2,4%, contre 3,0% attendus jusque-là, sa prévision de croissance mondiale, jugeant que la conjoncture restait sujette à de "nouvelles déceptions".

Le marché reste par ailleurs suspendu au débat budgétaire aux Etats-Unis, "Barack Obama refusant absolument" les hausses d'impôts exigées par les républicains en échange d'un relèvement du plafond de la dette, même si les opérateurs restent malgré tout "convaincus que les difficultés budgétaires finiront bien par être résolues d'une façon ou d'une autre", notait M. Varga.

Dans ce contexte, les investisseurs guettaient mercredi le rapport hebdomadaire du département américain de l'Energie (DoE) sur les réserves de pétrole du pays, considéré comme un baromètre de la demande énergétique des Etats-Unis, premier consommateur de brut de la planète.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'un gonflement de 2,1 millions des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 11 janvier.

Les stocks d'essence sont attendus en hausse de 2,3 millions de barils, et les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés durant la période hivernale, en hausse de 1,3 million de barils.

Le marché digérait par ailleurs l'annonce de la fermeture d'un système d'oléoducs dans la mer du Nord, suite à la découverte d'une fuite d'hydrocarbures sur une plateforme située à 160 km de l'archipel des Shetland.

Ces oléoducs desservent jusqu'à 27 champs pétroliers de la mer du Nord et transportent en temps normal entre 5% et 6% de la production britannique d'hydrocarbures de la mer du Nord.

"L'arrêt (de ce système d'oléoducs) devrait apporter du soutien aux cours du Brent", d'autant que "l'ampleur des mesures de fermeture suggère que la remise en marche (du système) pourrait prendre quelque temps" avant que l'acheminement de la production affectée soit rétabli, estimaient les experts du cabinet JBC Energy.

tt



(AWP / 16.01.2013 13h13)


Commenter Le brut monte légèrement, marché prudent avant les stocks aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

lundi 18 septembre 2017 à 12:39

Le pétrole évolue sans grande direction après une forte haus…

Londres: Les prix du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en cours d'échanges européens, mais restaient tout de même proche de...

lundi 18 septembre 2017 à 06:09

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, mais les gains étaient limités par de nouvelles inquiétudes...

vendredi 15 septembre 2017 à 21:09

Face au seuil des 50 dollars, le pétrole new-yorkais fait du…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York, en forte hausse au cours des séances précédentes, se sont heurtés...

vendredi 15 septembre 2017 à 18:06

Le pétrole stable, en nette hausse sur la semaine

Londres: Les cours du pétrole restaient stables vendredi en fin d'échanges européens, les marchés reprenant leur souffle après quatre séances d'affilée de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite