Menu
RSS
A+ A A-

Le brut clôture à plus de 94 dollars le baril à New York

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini la séance en hausse lundi, clôturant à New York au-dessus du seuil des 94 dollars le baril pour la première fois depuis septembre, dans un marché porté par la remise en route d'un oléoduc aux Etats-Unis et par la faiblesse du dollar.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février s'est apprécié de 58 cents et a terminé à 94,14 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 111,88 dollars, en hausse de 1,24 dollar, sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres.

Le WTI n'avait pas terminé au-dessus du seuil des 94 dollars depuis le 18 septembre, lorsque les cours avaient clôturé à 95,29 dollars le baril.

Le brut a notamment profité de la remise en route vendredi de l'oléoduc Seaway, transportant les réserves d'or noir de Cushing -- le principal terminal pétrolier des Etats-Unis -- vers des complexes de raffinerie sur la côte du Golfe du Mexique, après des travaux d'accroissement de ses capacités.

"Désormais, jusqu'à 400'000 barils de brut peuvent être acheminés quotidiennement de Cushing (qui abrite le brut texan servant de référence au WTI) vers le Golfe du Mexique", ont précisé les experts de Commerzbank.

L'oléoduc, long de 800 km, n'en transportait que 150'000 barils par jour auparavant.

"L'accélération de l'écoulement du brut stocké à Cushing soutient le marché car cela annonce un désengorgement progressif des réserves", a expliqué Matt Smith, de Schneider Electric.

Faute d'oléoducs d'une capacité suffisante pour transporter le pétrole excédentaire vers les raffineries, les réserves d'or noir à Cushing, qui constitue le principal terminal pétrolier des Etats-Unis, ont atteint récemment des niveaux records, à plus de 50 millions de barils.

Cela "va contribuer à rendre le WTI plus légitime comme brut de référence à l'échelle mondiale", et notamment par rapport au Brent londonien, a estimé M. Smith.

"On va assister à une normalisation de la situation entre le brut (texan) et le Brent", a relevé quant à lui Michael Lynch, de Strategic Energy and Economic Research, ajoutant qu'il tablait sur "une poursuite de la tendance haussière sur le WTI au cours des deux prochains mois.

Cet écart entre les deux prix de référence s'était creusé à plus de 25 dollars courant 2012.

En outre, les prix du pétrole ont bénéficié de la faiblesse du dollar, qui a atteint notamment lundi en début d'échanges un plus bas en 11 mois contre l'euro, dans un contexte de regain de confiance du marché sur la zone euro.

"Les investisseurs commencent à se sentir un peu plus confiants sur l'économie, même si les nouvelles ne sont pas forcément toutes positives. Ils ont l'impression que cela va aller dans le bon sens", a commenté M. Lynch.

Ainsi, "une certaine solidité vient de l'Europe, en dépit des chiffres de la production industrielle, car le marché connait la situation actuelle de la zone et anticipe ce genre d'indicateurs. Les courtiers espèrent simplement que le pire est derrière nous", a précisé M. Smith.

La zone euro a fait part lundi d'une baisse de 0,3% en novembre de sa production industrielle, après un recul de 1,0% en octobre.

Un faible billet vert rend plus attractifs les achats d'actifs, comme le pétrole, qui est libellé en dollars, pour les acheteurs munis d'autres monnaies.

rp



(AWP / 15.01.2013 06h21)


Commenter Le brut clôture à plus de 94 dollars le baril à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

lundi 24 juillet 2017 à 16:18

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

lundi 24 juillet 2017 à 16:09

France: les prix des carburants poursuivent leur hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 24 juillet 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en hausse à New York après une promesse de …

New York: Les cours du pétrole progressaient à l'ouverture à New York lundi, l'Arabie saoudite ayant assuré vouloir limiter ses exportations à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite