Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte à New York aidé par la remise en route de l'oléoduc Seaway

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont ouvert en hausse lundi, soutenus notamment par la remise en route de l'oléoduc Seaway qui devrait accélérer l'écoulement des réserves surabondantes de Cushing (Oklahoma, sud) et atténuer la pression sur les prix du brut new-yorkais.

Vers 14H25 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février avançait de 19 cents, à 93,75 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), cédant un peu de terrain après une ouverture autour de 94 dollars le baril.

"La nouvelle de la remise en route et de l'accélération de l'écoulement du brut" stocké à Cushing vers des raffineries de la côte du Golfe du Mexique, "soutient le marché car cela annonce un désengorgement progressif des réserves", a noté Matt Smith, de Schneider Electric.

Faute d'oléoducs d'une capacité suffisante pour transporter le pétrole excédentaire vers les raffineries, les réserves d'or noir à Cushing, qui constitue le principal terminal pétrolier des Etats-Unis, ont atteint récemment des niveaux records, à plus de 50 millions de barils.

Cushing abrite le brut texan qui sert de référence au WTI, et l'abondance de ces stocks pèse sur depuis plusieurs mois les cours du baril à New York.

De ce fait, "la remise en route de l'oléoduc Seaway vendredi, après des travaux d'accroissement de ses capacités, va contribuer à rendre le WTI plus légitime comme brut de référence à l'échelle mondiale", et notamment par rapport au Brent londonien, a estimé M. Smith.

"Désormais, jusqu'à 400'000 barils de brut peuvent être acheminés quotidiennement de Cushing vers le Golfe du Mexique", ont précisé les experts de Commerzbank.

L'oléoduc Seaway, long de 800 km, devrait permettre de réduire dans les prochains mois l'écart avec le Brent, ont renchéri les experts. Cet écart entre les deux prix de référence s'était creusé à plus de 25 dollars courant 2012.

D'autre part, des informations faisant état d'une baisse de plus de 5% en décembre de la production de pétrole de l'Arabie saoudite, le premier pays exportateur de brut au monde, à environ 9 millions de barils par jour, "contribuent à soutenir les prix", selon Matt Smith.

En effet, "cette nouvelle est perçue comme un signe que l'Arabie saoudite souhaite soutenir les cours pétroliers" en réduisant l'offre mondiale face à une demande vacillante, a commenté M. Smith.

al



(AWP / 14.01.2013 16h02)


Commenter Le brut monte à New York aidé par la remise en route de l'oléoduc Seaway


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite