Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en baisse à New York, souffrant de prises de bénéfices

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Le pétrole a terminé en légère baisse vendredi à New York, plombé par des prises de bénéfices après une nette hausse la veille, en l'absence d'indicateurs économiques de poids susceptibles de donner un coup de fouet au marché du brut.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février s'est replié de 26 cents, à 93,56 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février a fini à 110,64 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) en baisse de 1,25 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

"Les courtiers sont confrontés à une situation où le marché est bien trop acheté et aucune nouvelle n'a semblé en mesure de refaire partir le marché à la hausse", a noté Robert Yawger, de Mizuho Securities, rappelant que "les prix du WTI ont atteint un record sur plusieurs mois hier, à 94,70 dollars" en cours d'échanges.

Les prix du pétrole avaient été dopés jeudi par les chiffres bien meilleurs qu'attendu du commerce extérieur chinois, de bon augure pour la demande en brut du deuxième consommateur mondial.

En outre, le brut a été soutenu vendredi par la baisse du dollar, dans lequel sont libellés ses prix, ce qui le rendait plus intéressant pour les acheteurs munis d'autres monnaies.

"Mon impression est que les investisseurs se rendent compte que le marché est bien approvisionné, et qu'ils procèdent à des prises de bénéfices après une solide performance des trois dernières semaines", a relevé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Selon lui, "les cours des produits pétroliers auraient dû être bien plus faibles cette semaine, sachant que les chiffres des réserves de brut aux Etats-Unis ont montré une forte hausse du brut, et surtout de l'essence et des produits distillés" mercredi.

D'autre part, les hésitations et les faiblesses de Wall Street vendredi, dans un contexte d'indicateurs mondiaux contrastés et de signes décourageant les attentes de nouvelles mesures de stimulation de l'économie en Chine, ont emporté le brut dans leur sillage, a ajouté M. Yawger.

Le recul des cours était cependant limité, selon l'analyste, par la nouvelle de la remise en route vendredi de l'oléoduc Seaway, qui transporte le brut stocké à Cushing - principal terminal pétrolier des Etats-Unis (dans l'Oklahoma, sud) - vers les complexes de raffineries de la côte du Golfe du Mexique, après des travaux d'accroissement de ses capacités.

Les réserves d'or noir à Cushing, qui ont atteint plus tôt cette année des niveaux record, abritent le brut texan servant de référence au WTI, et l'abondance de ces stocks pénalise depuis plusieurs mois les cours du baril à New York.

En outre, des informations faisant état d'une baisse de plus de 5% en décembre de la production de pétrole de l'Arabie saoudite, le premier pays exportateur de brut au monde, à environ 9 millions de barils par jour, apportaient également un peu de soutien aux prix.

Le marché restait cependant prudent avant la sortie des chiffres officiels, la semaine prochaine, à l'occasion de la publication du rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

rp



(AWP / 14.01.2013 06h21)


Commenter Le brut termine en baisse à New York, souffrant de prises de bénéfices


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite