Menu
RSS
A+ A A-

Le brut accentue ses pertes, miné par des prises de bénéfices

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accentuaient leur repli vendredi en fin d'échanges européens, sous le coup de prises de bénéfices, après une hausse alimentée la veille par des indicateurs chinois encourageants, dans un marché qui continuait par ailleurs de s'interroger sur la production saoudienne.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 110,19 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, perdant 1,70 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait quant à lui 57 cents à 93,25 dollars.

Les cours du baril s'étaient hissés jeudi à des sommets plus vus depuis la mi-octobre à Londres et depuis le 19 septembre à New-York, après l'annonce d'un excédent commercial plus important que prévu en Chine, signe encourageant concernant la santé économique du deuxième pays consommateur de brut de la planète.

Mais un important mouvement de prises de bénéfices est venu plomber le marché vendredi.

"La hausse de jeudi manquait de conviction" et ce revirement "montre bien que les prix du pétrole sont trop élevés par rapport à l'état de l'offre d'or noir et les tendances moroses de la demande de brut", observait Fawad Razaqzada, analyste du courtier GFT Markets, selon qui "il faut s'attendre à voir le marché multiplier les accès de faiblesse dans les semaines et mois à venir".

"Mon impression est que les investisseurs se rendent compte que le marché est bien approvisionné et qu'ils procèdent à des prises de bénéfices après une solide performance des trois dernières semaines", jugeait pour sa part Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Par ailleurs, les cours avaient été aidés jeudi par des informations circulant sur les marchés et faisant état d'une baisse de plus de 5% en décembre de la production de pétrole de l'Arabie saoudite (premier pays exportateur de brut) à environ 9 millions de barils par jour.

Certains analystes se montraient cependant prudents vendredi, alors que les chiffres officiels sur la production saoudienne ne sont attendus que la semaine prochaine, à l'occasion de la publication du rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

"Les opérateurs ont réagi exagérément (sur le moment) à ces estimations attribuées à des responsables de pays du Golfe (sous couvert d'anonymat)", estimait M. Kryuchenkov, rappelant que le niveau des exportations saoudiennes restait toujours élevé, "ce qui suggère que le pays réduit ses réserves abondantes de brut" parallèlement à une baisse de sa production d'or noir.

Pour l'analyste, une réduction de la production saoudienne en décembre ne devrait pas préoccuper durablement le marché "à moins que cette tendance ne s'accentue au cours du premier trimestre 2013".

Par ailleurs, "les raisons de cette baisse (encore non confirmée officiellement, NDLR) ne sont pas claires", observait de son côté Tamas Varga, analyste du courtier PVM, rappelant que le cours du Brent évolue actuellement bien au-dessus du niveau de 100 dollars jugé acceptable par l'Arabie saoudite, "ce qui montre qu'il n'y avait pas de pression pour réduire son offre".

Plutôt que le niveau des cours, le pays pourrait en fait réagir à "l'érosion de la demande mondiale de brut" et s'attendre à voir celle-ci s'accentuer, et le pays "pourrait ne pas partager l'optimisme des marchés financiers sur l'économie mondiale", soulignait M. Varga.

sm



(AWP / 11.01.2013 18h30)


Commenter Le brut accentue ses pertes, miné par des prises de bénéfices


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite