Menu
RSS
A+ A A-

En baisse, le marché reprend son souffle

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole restaient en repli lundi en fin d'échanges européens, alors que le marché reprenait son souffle après ses gains de la semaine précédente, empreint d'un regain de prudence et épousant les fluctuations du dollar et des places boursières.

Vers 17H20 GMT (18H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 111,01 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 30 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 11 cents à 92,98 dollars.

"Les prix du brut commencent la semaine sur une note négative, dans le sillage d'un accès de faiblesse des places boursières" asiatiques et européennes, qui se sont toutes enfoncées dans le rouge, soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

"En l'absence de publication de statistiques économiques majeures, les fluctuations sur le marché des changes ont fourni une direction aux prix du pétrole", ajoutait-elle.

De fait, le renforcement du dollar face aux principales devises, pendant une grand partie des échanges européens, a contribué à tirer les prix du brut vers le bas, en rendant moins attractifs les achats d'or noir libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le rebond du dollar en fin d'après-midi a ensuite permis aux cours du baril de limiter quelque peu leurs pertes.

Les courtiers restaient toutefois sur leur garde, s'interrogeant toujours sur un possible revirement de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Les minutes de la dernière réunion de l'institution publiées jeudi dernier ayant en effet suggéré qu'elle pourrait mettre fin plus tôt que prévu à ses mesures d'assouplissement monétaire. Or ces mesures de soutien de la Fed à l'économie américaine, via des injections de liquidités, contribuent à diluer la valeur du dollar et à stimuler les investissements dans les matières premières.

L'annonce de chiffres contrastés, vendredi, sur les stocks pétroliers américains ont par ailleurs alimenté les craintes sur la solidité de la demande énergétique aux Etats-Unis: le département américain de l'Energie (DoE) avait en effet fait état d'une forte baisse des stocks de brut sur la dernière semaine de 2012, mais aussi de nettes augmentations des réserves de produits raffinés.

Enfin, "l'annonce de discussions entre le Soudan et le Soudan du Sud pour reprendre les exportations de pétrole (de la région) ouvre la perspective d'une augmentation de l'offre de brut" dans le monde, ce qui n'incitait pas les investisseurs à prendre des risques, jugeait Toby Morris, analyste du courtier CMC.

Les présidents soudanais Omar el-Béchir et sud-soudanais Salva Kiir se sont engagés samedi à fixer un calendrier pour relancer l'application d'accords essentiels, au point mort depuis trois mois, portant notamment sur le partage des ressources pétrolières.

A la suite d'un différend entre les deux pays, le Soudan du sud avait interrompu début 2012 sa production (350.000 barils par jour), qui transitait par les oléoducs du Soudan pour être exporté.

ds



(AWP / 07.01.2013 18h55)


Commenter En baisse, le marché reprend son souffle


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite