Menu
RSS
A+ A A-

La baisse se poursuit dans un marché tourné vers les Etats-Unis

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole baissaient toujours vendredi en fin d'échanges européens, toujours pénalisés par les minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui ont laissé entrevoir la fin de ses rachats d'actifs malgré une nette baisse des stocks de brut américains.

Vers 17H10 GMT (18H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 110,90 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,24 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 49 cents à 92,43 dollars.

"Un dollar nettement renforcé et les spéculations sur une fin anticipée aux rachats d'actifs de la Fed" ont mis les prix du pétrole sous pression vendredi, commentaient les analystes de Commerzbank.

Le prix du brut s'est approché mercredi des 113 dollars à Londres et des 94 dollars à New York, au plus haut depuis respectivement mi-octobre et mi-septembre, après l'adoption par les parlementaires américains d'un texte permettant d'éviter le "mur budgétaire" et une cure d'austérité qui aurait menacé la reprise économique et la consommation énergétique des Etats-Unis.

Mais les investisseurs se sont rapidement éloignés du marché de l'or noir, engrangeant dans un premier temps quelques bénéfices puis cédant à un regain d'inquiétude lié au fait que les épineuses questions du relèvement du plafond légal de la dette et des nécessaires coupes budgétaires n'ont fait qu'être repoussées de deux mois.

La publication des minutes de la réunion de décembre du Comité de politique monétaire de la banque centrale américaine (Fed) a fait s'accentuer le repli des cours.

En effet, les minutes ont laissé entrevoir une inquiétude des banquiers centraux quant à l'impact à long terme du programme de rachat d'actifs, impliquant que ce programme pourrait connaître une fin anticipée.

Le FOMC avait décidé en décembre de racheter sur les marchés des titres adossés à des créances immobilières et des obligations d'Etat américaines pendant une durée indéterminée, pour un montant total de 85 milliards de dollars par mois.

Les cours du pétrole avaient tiré profit de ces injections de liquidités dans le système financier américain car elles ont stimulé les achats d'or noir et affaibli le billet vert, ce qui rend plus intéressants ces achats, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Mais selon les minutes, certains responsables ont indiqué qu'il conviendrait probablement de ralentir les rachats ou d'y mettre un terme bien avant la fin de 2013, des propos qui donnaient un coup de pouce au dollar et plombaient ainsi les cours du brut.

Les cours freinaient tout de même un peu leur repli, suite à l'annonce par le Département américain de l'Energie (DoE) d'une baisse plus de 10 fois plus marquée qu'attendu des réserves de brut des Etats-Unis, le plus gros consommateur de pétrole au monde, lors de la semaine achevée le 28 décembre.

Les réserves de brut ont ainsi diminué de 11,1 millions de barils alors que les experts interrogés par l'agence Dow Jones Newswires prévoyaient une baisse de seulement 1 million de barils.

Mais ces réserves sont tout de même toujours bien au-dessus de la limite supérieure de la fourchette moyenne en cette période de l'année, et sont en hausse de 9,2% par rapport à leur niveau d'il y a un an, a précisé le DoE.

Les réserves d'essence ont pour leur part progressé bien plus que prévu, s'étoffant de 2,6 millions de barils contre 1,9 millions attendus.

Les stocks de produits distillés (comme le gazole et le fioul de chauffage), particulièrement scrutés l'hiver, ont de leur côté augmenté de 4,6 millions de barils, surprenant aussi les experts qui tablaient sur une hausse de seulement 1,3 million de barils.

ds



(AWP / 04.01.2013 18h45)


Commenter La baisse se poursuit dans un marché tourné vers les Etats-Unis


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite