Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en nette hausse à New York après l'accord budgétaire aux USA

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole à New York ont terminé la séance en nette hausse mercredi après l'adoption par le Congrès américain d'un texte permettant d'éviter une cure de rigueur potentiellement néfaste pour la demande énergétique du premier pays consommateur mondial d'or noir.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février a gagné 1,30 dollar, pour s'établir à 93,12 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), son plus haut niveau depuis le 18 septembre.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour la même échéance a terminé à 112,47 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,36 dollar par rapport à la clôture de lundi.

L'accord entériné par le Sénat, dans la nuit de lundi à mardi, puis par la Chambre des représentants, mardi soir, "a enchanté les marchés", a remarqué Matt Smith, de Schneider Electric.

Il permet en effet d'éviter le "mur budgétaire", composé de hausses d'impôts pour la quasi-totalité des contribuables et de coupes claires dans les dépenses de l'Etat fédéral.

Le texte, qui augmente notamment le taux d'imposition des foyers aux revenus supérieurs à 450.000 dollars par an, laisse néanmoins en suspens de nombreuses questions notamment en repoussant de deux mois le débat sur la réduction des dépenses publiques.

"Le débat est loin d'être clos", a noté Phil Flynn, de Price Futures Group. "Mais tout accord vaut mieux que l'absence d'accord."

Les cours du pétrole ont aussi profité du rebond de l'activité des industries manufacturières aux Etats-Unis en décembre, de bon augure pour la vigueur économique du pays.

L'indice des directeurs des achats de ce secteur publié par l'association professionnelle ISM a progressé de 1,2 point par rapport à novembre pour s'établir à 50,7%, soit au-dessus de la barre de 50,0%, qui marque la frontière entre augmentation et contraction de l'activité.

La continuation de l'expansion de l'activité manufacturière en Chine, qui s'est poursuivie en décembre au même rythme qu'en novembre selon un indicateur publié mardi par le Bureau national des Statistiques (BNS), a également rassuré les investisseurs sur l'économie du pays, deuxième consommateur de brut de la planète.

Les prix du pétrole ont par ailleurs été soutenus par "la persistance de tensions au Moyen-Orient", a indiqué Robert Yawger, de Mizuho Securities USA.

"La situation continue à se dégrader en Syrie", faisant craindre aux investisseurs l'extension des troubles aux pays alentours, et "l'Iran poursuit ses manoeuvres militaires dans le détroit d'Ormuz", par où transite le tiers du trafic pétrolier mondial, a-t-il expliqué.

La progression des prix de l'or noir a toutefois été légèrement entamée par le renchérissement, au fur et à mesure de la séance new-yorkaise, du billet vert, qui rendait moins attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

rp



(AWP / 03.01.2013 06h21)


Commenter Le brut en nette hausse à New York après l'accord budgétaire aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

mardi 15 août 2017 à 18:09

Le pétrole recule devant un affaiblissement de la demande mo…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens, la faiblesse de la demande mondiale et l'inquiétude d'une nouvelle augmentation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite