Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en recul à New York, inquiet pour la demande de brut aux USA

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole ont fini la séance en léger recul vendredi à New York, les investisseurs restant prudents face à des chiffres mitigés sur les stocks de brut aux Etats-Unis et aux incertitudes persistantes sur les négociations budgétaires à Washington.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février a perdu 7 cents, pour s'établir à 90,80 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance a clôturé à 110,62 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 18 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Le marché, qui avait pourtant débuté dans le vert, s'est replié après la publication du rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE), retardée de deux jours en raison des fêtes.

Les autorités américaines ont bien fait état d'une diminution de 600'000 barils des stocks américains de brut sur la semaine achevée le 21 décembre, ce qui pourrait être de bon augure pour la demande de pétrole.

Mais cette baisse est trois fois moins importante que le recul de 1,9 million de barils attendu par les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

Outre cette déception, les réserves de produits raffinés n'étaient pas pour rassurer les investisseurs sur la vigueur de la consommation énergétique américaine: selon le DoE, les réserves d'essence ont grimpé de 3,8 millions de barils la semaine dernière (presque 10 fois plus que prévu), et les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés au début de période hivernale, ont enregistré un bond inattendu de 2,4 millions de barils.

Tout en digérant ces chiffres, les investisseurs ont continué à surveiller l'avancée des négociations à Washington sur le budget des Etats-Unis.

Le président américain Barack Obama devait rencontrer en fin d'après-midi les chefs de file du Congrès pour tenter d'éviter in extremis une cure d'austérité radicale à partir du 1er janvier, qui pourrait fragiliser l'économie encore chancelante du pays et peser sur la demande énergétique des Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut.

Les désaccords semblent encore persister mais les cours de l'or noir restent "relativement résistants" face au repli marqué des places boursières, a souligné Olivier Jakob, analyste de Petromatrix.

La chute des cours a toutefois été limitée par les craintes d'un "regain de tensions autour de l'Iran", important producteur de brut au Moyen-Orient, alors que l'armée a indiqué avoir engagé "des exercices militaires", a souligné Bill Baruch, de iiTrader.com.

rp



(AWP / 31.12.2012 08h22)


Commenter Le brut en recul à New York, inquiet pour la demande de brut aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41

ExxonMobil: bénéfices 2T quasi doublés mais inférieurs aux a…

New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé vendredi des bénéfices presque doublés au deuxième trimestre, en raison d'une nette baisse...

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

jeudi 27 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole profite de la baisse des stocks américains et du …

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens après avoir atteint un nouveau plus haut en près de...

jeudi 27 juillet 2017 à 09:21

Royal Dutch Shell profite de la meilleure forme des cours du…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a publié jeudi un bénéfice net en hausse de 31,5% au deuxième trimestre, profitant du...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:51

TechnipFMC triple son bénéfice net au 2e trimestre

Paris: Le groupe franco-américain de services pétroliers TechnipFMC a annoncé jeudi un triplement de son bénéfice net au deuxième trimestre grâce à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite