Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York, le marché reste volatil

prix-du-petrolereprise de vendredi soir:readmore>

New York - Les prix du pétrole ont fini en petite hausse vendredi à New York à l'issue d'une séance volatile, dans un marché qui tentait d'évaluer l'état de l'offre de brut alors que l'insurrection se poursuivait en Libye.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril a terminé à 97,88 dollars, en progression de 60 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance avril a pris 78 cents à 112,14 dollars.

"Dans ce marché, vous voulez soit rester neutre, soit acheter", a observé Rich Ilczyszyn, de Lind-Waldock, alors que les prix, hésitants tout au long de la séance, ont progressé dans la dernière heure de la séance new-yorkaise.

"On part en week-end, on ne sait pas ce qui va se passer. Le week-end dernier en était un parfait exemple: dans la nuit de dimanche à lundi, les prix avaient pris 7 dollars", a rappelé l'analyste.

La situation était toujours délicate en Libye, alors que les tensions géopolitiques ont déjà fait bondir les prix de près de 20% entre leur clôture de vendredi dernier et le plus haut de la semaine (103,41 dollars touchés jeudi).

Le leader libyen Mouammar Kadhafi a appelé vendredi ses partisans à prendre les armes contre les manifestants, tandis que les Occidentaux adoptaient leurs premières mesures pour mettre un terme au bain de sang.

Mais les craintes de pénurie de brut liée aux problèmes de production en Libye, membre de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep), se sont apaisées dès jeudi en fin de séance new-yorkaise.

L'Agence internationale de l'Énergie (AIE) a estimé jeudi que 500'000 à 750'000 barils par jour, soit moins de 1% de la consommation mondiale, avaient été retirés du marché du fait de la crise libyenne, et a affirmé être prête à pallier tout manque en piochant dans ses réserves.

Des informations de presse avaient fait état jeudi de discussions entre l'Arabie saoudite et des raffineurs européens. En conséquence, le baril s'était replié de 82 cents.

Le marché comptait sur l'Arabie saoudite, principal producteur au sein de l'Opep, pour augmenter sa production.

"Personne ne pense que les Saoudiens ne compenseront pas le manque de pétrole, mais il reste à savoir quelle proportion de la production libyenne est retirée du marché", a expliqué Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report.

Selon les analystes de Morgan Stanley Research Global, l'Arabie saoudite est capable de produire 1,5 million de barils par jour de plus dans les quatre à six semaines.

"Toutefois une augmentation de la production jusqu'à ce que nous considérons comme la capacité totale de production de l'Arabie saoudite, soit 12,5 millions de barils par jour, prendrait environ trois mois et se révèlerait certainement coûteux et difficile", ont-ils ajouté.

L'Arabie saoudite a produit 10,2 millions de barils par jour en moyenne en 2010, selon l'AIE.

rp

(AWP/28 février 2011 06h21)

Commenter Le brut finit en hausse à New York, le marché reste volatil

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 09 décembre 2016 à 04:37

Le pétrole hésite en Asie

Singapour: Les cours du pétrole hésitaient vendredi en Asie à la veille d'une rencontre entre producteurs membres et non membres de l'Opep...

jeudi 08 décembre 2016 à 21:02

Le pétrole finit au-dessus des 50 dollars à New York avant u…

New York: Les cours pétroliers ont terminé en nette hausse jeudi à New York, rebondissant après leur chute de la veille et...

jeudi 08 décembre 2016 à 18:24

Le pétrole en léger rebond, prudence avant une réunion entre…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens sans effacer leurs pertes des deux dernières séances, alors que la...

jeudi 08 décembre 2016 à 17:37

Rosneft privatisé: bonne nouvelle pour la Bourse, symbole po…

Moscou: Les investisseurs ont applaudi jeudi la vente par l'Etat russe de 19,5% du capital du géant pétrolier Rosneft au Qatar et...

jeudi 08 décembre 2016 à 17:12

Trump nomme un ami des pétroliers à la protection de l'envir…

New York: Donald Trump a nommé jeudi à la tête de l'Agence de protection de l'environnement un fervent défenseur du secteur des...

jeudi 08 décembre 2016 à 15:34

Le pétrole, dominé par la production hors Opep, ouvre en hau…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse jeudi à New York, le marché restant concentré sur les négociations en...

jeudi 08 décembre 2016 à 12:29

Le pétrole remonte mais la production hors Opep inquiète tou…

Londres: Les prix du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que la réunion des pays producteurs non-membres de l'Opep doit...

jeudi 08 décembre 2016 à 05:21

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse en Asie, jeudi, mais les gains étaient limités en raison du scepticisme...

mercredi 07 décembre 2016 à 21:04

En nette baisse, le pétrole termine sous la barre des 50 dol…

New York: Les cours du pétrole ont terminé en net recul mercredi, une hausse des réserves américaines de produits raffinés venant s'ajouter...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite