Menu
RSS
A+ A A-

Repli du brut, marché sans volume et toujours miné par le budget US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens, dans un marché sans grand volume d'échanges à la veille de Noël, et toujours assombri par l'absence d'accord budgétaire aux Etats-Unis, qui alimente la crainte d'une cure d'austérité forcée dans le pays début 2013.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 108,66 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 31 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait 6 cents à 88,60 dollars.

Les cours du baril creusaient leurs pertes après avoir déjà trébuché lourdement vendredi, abandonnant près de 1,50 dollar à New York et plus de 1,20 dollar à Londres, dans un marché suspendu au débat budgétaire américain.

Mais alors que les responsables politiques américains ont interrompu leur travail pour la trêve de Noël et "en raison du manque général de vigueur des marchés financiers" en l'absence de nombreux investisseurs, "il n'y a pas grand chose à observer ce lundi sur les marchés pétroliers", observait Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

Ainsi, les prix "tendent à baisser légèrement dans un volume d'échange résolument étique", ajoutait-il, estimant que la pression sur les marchés de matières premières devrait toutefois s'accentuer à mesure que l'on se rapproche de la fin de l'année et que les opérateurs chercheront à se repositionner.

Le marché du pétrole restait assombri lundi par l'absence de développements dans les discussions budgétaires aux Etats-Unis, qui ne devraient reprendre que deux jours après Noël -- une incertitude persistante qui alimentaient les inquiétudes des rares investisseurs présents.

Ainsi, "les deux partis américains (républicain et démocrate) sont toujours dans l'impasse, et n'arrivent pas à s'entendre sur la meilleure manière d'éviter le +mur budgétaire+ qui menace" d'entrer en vigueur d'ici une dizaine de jours faute de compromis sur le budget, rappelaient les experts du cabinet JBC Energy.

En l'absence d'accord entre les responsables politiques américains, de fortes hausses d'impôts et des coupes budgétaires massives entreront en effet automatiquement en oeuvre début janvier, au risque de précipiter en récession l'économie encore fragile des Etats-Unis et de plomber la demande énergétique du pays, premier consommateur de brut de la planète.

Après quelques jours d'optimisme la semaine dernière sur un rapprochement entre les deux partis politiques, l'enthousiasme des investisseurs avait été refroidi par l'échec des républicains à se mettre d'accord sur leurs propres propositions.

Dans ces conditions, le président américain Barack Obama a appelé vendredi soir le Congrès à adopter un compromis budgétaire de portée plus modeste que ceux évoqués ces dernières semaines afin d'éviter au pays une cure d'austérité forcée, mais sans parvenir à rasséréner vraiment les opérateurs.

rp



(AWP / 24.12.2012 12h36)


Commenter Repli du brut, marché sans volume et toujours miné par le budget US


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite