Menu
RSS
A+ A A-

le brut baisse fort, le marché suspendu à l'impasse budgétaire US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accéléraient leur baisse vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché sans volume et plombé par l'impasse budgétaire aux Etats-Unis, où les républicains ont échoué à s'entendre sur un "plan de secours" pour éviter au pays une cure d'austérité forcée.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 108,87 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,33 USD par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait 1,71 USD à 88,42 USD.

"Les discussions sur le budget américain pour éviter le mur budgétaire sont de nouveau en train de piétiner, ce qui a mis les Bourses et les marchés des matières premières (actifs jugés risqués, ndlr) sous pression", soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

"Alors que la Chambre des représentants se sépare jusqu'au 27 décembre, la probabilité d'une solution imminente est en train de s'évanouir", républicains et démocrates peinant toujours à aplanir leurs différends, a-t-elle ajouté.

Après des jours d'optimisme sur un possible compromis budgétaire, les investisseurs ont été refroidis jeudi par l'échec du chef de file des républicains au Congrès, John Boehner, à organiser un vote sur une proposition de loi qui prolongerait les avantages fiscaux pour les foyers les plus aisés.

Faute d'accord entre les deux partis politiques, une cure d'austérité forcée et automatique entrera en vigueur début 2013 aux Etats-Unis, au risque de faire tomber en récession une économie encore fragile et de plomber la demande énergétique du pays, premier consommateur de brut de la planète.

"Le marché est maintenu en otage par les gesticulations des responsables politiques américains" sur le budget, observait Olivier Jakob, analyste du cabinet Petromatrix, selon qui les indicateurs économiques publiés aux Etats-Unis n'étaient guère de nature à retenir l'attention des opérateurs.

De plus, à l'approche des fêtes de fin d'années, le volume d'échanges sur les marchés pétroliers restait par ailleurs "extrêmement faible" et "devrait être proche de zéro la semaine prochaine", entrecoupée par la fermeture des places financières à l'occasion de Noël, relevait M. Jakob.

Cependant, "en dépit de la menace persistante du mur budgétaire américain, le Brent se maintient juste en dessous de 110 dollars le baril, et semble donc parti pour terminer l'année 2012 au même niveau où il l'avait débutée", tempéraient de leur côté les experts de Commerzbank.

Selon eux, le marché londonien est aidé par la perspective d'une nette réduction des acheminements de Brent de la mer du Nord en janvier, à leur plus bas niveau depuis plusieurs mois, en raison de difficultés techniques.

Un soutien qui devrait cependant rester limité: "Malgré tout, le marché du pétrole reste amplement approvisionné, étant donné le niveau élevé des stocks" dans les grands pays consommateurs, Etats-Unis en tête, rappelait-on chez Commerzbank.

al



(AWP / 21.12.2012 18h37)


Commenter le brut baisse fort, le marché suspendu à l'impasse budgétaire US


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 18 décembre 2017 à 18:24

Fin des hydrocarbures: le Sénat rejette à nouveau le texte s…

Paris: Le Sénat à majorité de droite a rejeté à nouveau lundi le projet de loi sur la fin de la recherche...

lundi 18 décembre 2017 à 18:06

Le pétrole monte un peu, le marché avance à tâtons

Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi en fin d'échanges européens dans un marché sans direction forte après avoir intégré la...

lundi 18 décembre 2017 à 17:58

Les prix des carburants quasi stables en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises sont restés quasi stables la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 18 décembre 2017 à 17:11

Statoil investit jusqu'à 2,9 mds USD dans un champ de Petrob…

Oslo: Le groupe pétrolier norvégien Statoil a annoncé lundi l'acquisition de 25% du champ Roncador exploité par le brésilien Petrobras dans le...

lundi 18 décembre 2017 à 16:06

La holding russe Sistema va payer des dommages record à Rosn…

Moscou: La justice russe a confirmé lundi en appel la condamnation de la holding Sistema à verser des dommages gigantesques au géant...

lundi 18 décembre 2017 à 15:32

Le pétrole new-yorkais ouvre en hausse, suit la grève au Nig…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais avançait à l'ouverture lundi, suivant la situation au Nigéria où l'entrée en grève de travailleurs...

lundi 18 décembre 2017 à 12:20

Brésil: nouvelle étape pour Total sur le champ de pétrole Li…

Paris: Le groupe français Total a annoncé lundi avoir pris sa décision d'investissement pour lancer le développement "à grande échelle" du champ...

lundi 18 décembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, le nombre de puits actifs aux Etats-Unis a…

Londres: Les prix du pétrole profitaient lundi en cours d'échanges européens de la faiblesse du dollar et de la baisse du nombre...

lundi 18 décembre 2017 à 06:10

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par le recul du nombre des puits de pétrole en...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite