Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, miné par un regain d'incertitudes sur le budget US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, dans un marché miné par la crispation du débat budgétaire américain et déçu par une remontée des inscriptions au chômage aux Etats-Unis, inquiets d'une détérioration de l'économie du premier pays consommateur de brut.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 110,11 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 25 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, abandonnait 22 cents à 89,76 dollars.

Les investisseurs pouvaient être tentés d'engranger quelques bénéfices "après la forte hausse des prix du pétrole ces derniers jours", le cours du WTI ayant ainsi engrangé quelque 4 dollars à New York sur les trois premières séances de la semaine, observait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Alors que les espoirs d'un accord budgétaire aux Etats-Unis avaient nettement soutenu les marchés ces derniers temps, "l'optimisme des opérateurs a été égratigné" par une nouvelle crispation des discussions entre les partis républicain et démocrate "qui renforce les risques d'un blocage au Congrès", soulignait Mme Sokou.

Le président démocrate Barack Obama et le chef des républicains John Boehner avaient assoupli leurs positions sur la taxation des ménages les plus aisés, accréditant l'hypothèse d'un compromis avant la fin de l'année.

Mais les deux camps semblaient de nouveau crispés mercredi soir, M. Obama assurant avoir "fait au moins la moitié du chemin pour satisfaire les inquiétudes des républicains" et M. Boehner disant "espérer que le président montrera un peu de sérieux pour travailler avec nous sur une approche équilibrée".

Faute d'accord des responsables politiques américains, une cure d'austérité forcée et automatique entrera en vigueur début 2013 aux Etats-Unis, au risque de faire tomber en récession une économie américaine encore fragile et de plomber la demande énergétique du pays, premier consommateur de brut du monde.

Par ailleurs, le moral des investisseurs était assombri jeudi par l'annonce d'un rebond des nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis la semaine dernière, "particulièrement mal reçue par le marché" selon John Kilduff, analyste d'Again Capital.

Les autorités américaines ont recensé le dépôt de 361.000 demandes d'allocations de chômage dans le pays sur cette période, soit 4,9% de plus que la semaine précédente et davantage que les attentes des analystes, ravivant les craintes des courtiers sur la vigueur de l'économie américaine, trois jours après l'annonce de l'accélération de la baisse de l'activité manufacturière à New York.

Ce chiffre occultait la nouvelle estimation officielle du PIB américain du troisième trimestre, qui fait état d'une forte accélération de la croissance économique.

Alors que l'élan enregistré la veille s'essoufflait sur le marché du brut, "les prix du baril restaient (jeudi) cantonnés dans une fourchette étroite", avec un volume d'échanges "modéré" à l'approche des fêtes de fin d'année, remarquait de son côté Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

sm



(AWP / 20.12.2012 18h30)


Commenter Le brut recule, miné par un regain d'incertitudes sur le budget US


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite