Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, miné par un regain d'incertitudes sur le budget US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, dans un marché miné par la crispation du débat budgétaire américain et déçu par une remontée des inscriptions au chômage aux Etats-Unis, inquiets d'une détérioration de l'économie du premier pays consommateur de brut.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 110,11 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 25 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, abandonnait 22 cents à 89,76 dollars.

Les investisseurs pouvaient être tentés d'engranger quelques bénéfices "après la forte hausse des prix du pétrole ces derniers jours", le cours du WTI ayant ainsi engrangé quelque 4 dollars à New York sur les trois premières séances de la semaine, observait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Alors que les espoirs d'un accord budgétaire aux Etats-Unis avaient nettement soutenu les marchés ces derniers temps, "l'optimisme des opérateurs a été égratigné" par une nouvelle crispation des discussions entre les partis républicain et démocrate "qui renforce les risques d'un blocage au Congrès", soulignait Mme Sokou.

Le président démocrate Barack Obama et le chef des républicains John Boehner avaient assoupli leurs positions sur la taxation des ménages les plus aisés, accréditant l'hypothèse d'un compromis avant la fin de l'année.

Mais les deux camps semblaient de nouveau crispés mercredi soir, M. Obama assurant avoir "fait au moins la moitié du chemin pour satisfaire les inquiétudes des républicains" et M. Boehner disant "espérer que le président montrera un peu de sérieux pour travailler avec nous sur une approche équilibrée".

Faute d'accord des responsables politiques américains, une cure d'austérité forcée et automatique entrera en vigueur début 2013 aux Etats-Unis, au risque de faire tomber en récession une économie américaine encore fragile et de plomber la demande énergétique du pays, premier consommateur de brut du monde.

Par ailleurs, le moral des investisseurs était assombri jeudi par l'annonce d'un rebond des nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis la semaine dernière, "particulièrement mal reçue par le marché" selon John Kilduff, analyste d'Again Capital.

Les autorités américaines ont recensé le dépôt de 361.000 demandes d'allocations de chômage dans le pays sur cette période, soit 4,9% de plus que la semaine précédente et davantage que les attentes des analystes, ravivant les craintes des courtiers sur la vigueur de l'économie américaine, trois jours après l'annonce de l'accélération de la baisse de l'activité manufacturière à New York.

Ce chiffre occultait la nouvelle estimation officielle du PIB américain du troisième trimestre, qui fait état d'une forte accélération de la croissance économique.

Alors que l'élan enregistré la veille s'essoufflait sur le marché du brut, "les prix du baril restaient (jeudi) cantonnés dans une fourchette étroite", avec un volume d'échanges "modéré" à l'approche des fêtes de fin d'année, remarquait de son côté Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

sm



(AWP / 20.12.2012 18h30)


Commenter Le brut recule, miné par un regain d'incertitudes sur le budget US


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York, à 46,78 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

mardi 15 août 2017 à 18:09

Le pétrole recule devant un affaiblissement de la demande mo…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens, la faiblesse de la demande mondiale et l'inquiétude d'une nouvelle augmentation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite