Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en petite hausse à New York, le marché évalue l'état de l'offre

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole progressaient de façon hésitante vendredi à l'ouverture à New York, dans un marché volatil qui s'interroge sur l'offre disponible pour compenser la production libyenne.

Vers 14h20 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril s'échangeait à 97,41 dollars, en progression de 13 cents par rapport à la veille.

"Personne ne pense que les Saoudiens ne compenseront pas le manque de pétrole, mais il reste à savoir quelle proportion de la production libyenne est retirée du marché", a expliqué Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report.

Les nombreuses questions en suspens sur la production de brut en Afrique du nord, en particulier en Libye, rendaient le marché nerveux, à la recherche d'une direction.

L'Agence internationale de l'Energie a estimé jeudi que 500'000 à 750'000 barils par jour, soit moins de 1% de la consommation mondiale, avaient été retirés du marché du fait de la crise libyenne.

Avant le week-end, les courtiers "attendaient de voir comment les choses se développent", a souligné Mike Fitzpatrick, alors que les affrontements se poursuivaient en Libye, où le régime devait affronter l'opposition et la communauté internationale.

La crise en Libye, membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), avait porté les prix du pétrole à plus de 103 dollars jeudi à New York, non loin de 120 dollars pour le baril de Brent à Londres.

Mais la pression s'était relâchée en fin de séance après de multiples interventions destinées à rassurer sur les réserves disponibles pour pallier le manque libyen, de la part de l'AIE, de l'OPEP et de l'Arabie saoudite.

Des informations de presse avaient fait état de discussions entre l'Arabie saoudite et des raffineurs européens.

"Cependant, beaucoup de raffineries européennes approvisionnées par la Libye ne peuvent traiter que du brut léger, et il n'est pas certain que l'Arabie saoudite puisse leur fournir un brut similaire", ont observé les experts de Commmerzbank.

La principale inquiétude est que la flambée des prix de l'énergie menace la reprise économique mondiale.

Sur le front américain, le marché pétrolier n'était pas aidé par les statistiques vendredi. La croissance du quatrième trimestre a été révisée à la baisse, à 2,8% en rythme annuel, du fait d'une consommation moins vigoureuse qu'initialement estimé.

cha

(AWP/25 février 2011 15h40)

Commenter Le brut en petite hausse à New York, le marché évalue l'état de l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite