Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en petite hausse à New York, le marché évalue l'état de l'offre

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole progressaient de façon hésitante vendredi à l'ouverture à New York, dans un marché volatil qui s'interroge sur l'offre disponible pour compenser la production libyenne.

Vers 14h20 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril s'échangeait à 97,41 dollars, en progression de 13 cents par rapport à la veille.

"Personne ne pense que les Saoudiens ne compenseront pas le manque de pétrole, mais il reste à savoir quelle proportion de la production libyenne est retirée du marché", a expliqué Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report.

Les nombreuses questions en suspens sur la production de brut en Afrique du nord, en particulier en Libye, rendaient le marché nerveux, à la recherche d'une direction.

L'Agence internationale de l'Energie a estimé jeudi que 500'000 à 750'000 barils par jour, soit moins de 1% de la consommation mondiale, avaient été retirés du marché du fait de la crise libyenne.

Avant le week-end, les courtiers "attendaient de voir comment les choses se développent", a souligné Mike Fitzpatrick, alors que les affrontements se poursuivaient en Libye, où le régime devait affronter l'opposition et la communauté internationale.

La crise en Libye, membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), avait porté les prix du pétrole à plus de 103 dollars jeudi à New York, non loin de 120 dollars pour le baril de Brent à Londres.

Mais la pression s'était relâchée en fin de séance après de multiples interventions destinées à rassurer sur les réserves disponibles pour pallier le manque libyen, de la part de l'AIE, de l'OPEP et de l'Arabie saoudite.

Des informations de presse avaient fait état de discussions entre l'Arabie saoudite et des raffineurs européens.

"Cependant, beaucoup de raffineries européennes approvisionnées par la Libye ne peuvent traiter que du brut léger, et il n'est pas certain que l'Arabie saoudite puisse leur fournir un brut similaire", ont observé les experts de Commmerzbank.

La principale inquiétude est que la flambée des prix de l'énergie menace la reprise économique mondiale.

Sur le front américain, le marché pétrolier n'était pas aidé par les statistiques vendredi. La croissance du quatrième trimestre a été révisée à la baisse, à 2,8% en rythme annuel, du fait d'une consommation moins vigoureuse qu'initialement estimé.

cha

(AWP/25 février 2011 15h40)

Commenter Le brut en petite hausse à New York, le marché évalue l'état de l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite