Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York après un recul des stocks de brut US

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont clôturé en nette hausse mercredi à New York, stimulés par une baisse des réserves de brut aux Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, et une accélération de la cadence des raffineries américaines.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a gagné 1,58 dollar à 89,98 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février a terminé à 110,36 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,52 dollar par rapport à la clôture de mardi.

La baisse des réserves de brut d'un million de barils lors de la semaine achevée le 14 décembre, annoncée dans le rapport hebdomadaire du département américain de l'Energie, "a largement soutenu le marché", a indiqué l'analyste indépendant Andy Lipow.

Les stocks de produits distillés ont de leur côté reculé de 1,1 million de barils à 117 millions de barils, alors que les analystes tablaient sur une hausse de 900'000 barils.

Ces stocks, qui incluent le gazole et le fioul de chauffage, et sont particulièrement surveillés par les investisseurs à l'approche de la saison hivernale, sont en baisse de 15,9% sur un an.

Le marché a aussi été aidé par "l'accélération de l'activité des raffineries américaines", qui augmente la demande de brut, a ajouté M. Lipow.

Elles ont fonctionné à 91,5% de leur capacité contre 90,4% la semaine précédente, ce qui "s'approche d'un record pour cette période de l'année", selon l'analyste.

Le prix du brut a par ailleurs été porté par des indicateurs économiques encourageants, de bon augure pour la consommation énergétique.

La publication de données "meilleures que prévu" sur la confiance des entrepreneurs allemands a ainsi permis au marché de démarrer sur une note "d'optimisme", selon Matt Smith, de Schneider Electric.

Les courtiers ont aussi bien accueilli le rebond du nombre de permis de construire accordés par les autorités américaines, qui a occulté l'annonce d'un recul des mises en chantier de logements en novembre, selon M. Lipow.

"Les avancées vers une résolution de l'impasse autour du +mur budgétaire+ aux Etats-Unis ont tendance à faire baisser le dollar", ce qui soutient le brut en rendant plus attractifs les achats libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises, a remarqué Tim Evans de Citi.

Démocrates et républicains ont de fait assoupli leurs positions sur la taxation des ménages les plus aisés, accréditant l'hypothèse d'un compromis avant la fin de l'année permettant d'éviter de se heurter à un "mur" de hausses d'impôts et de baisses de dépenses automatiques début janvier.

M. Obama a toutefois demandé mercredi aux élus républicains du Congrès de faire un pas supplémentaire vers un compromis, notant qu'un accord "ne pourra pas être trouvé si chacune des parties tente d'obtenir 100%" de ce qu'elle désire.

"Il reste encore quelques détails à ajuster ici et là, quelques différends, mais vous savez, on y est presque", a aussi ajouté le président.

rp



(AWP / 20.12.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York après un recul des stocks de brut US


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite