Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, marché peu animé guettant les stocks américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché sans grand volume d'échanges, mais toujours porté par un regain d'optimisme sur les discussions budgétaires aux Etats-Unis et par les prévisions d'une nette baisse des stocks de brut américains.

Vers 11H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 109,60 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 76 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier, dont c'est le dernier jour de cotation, progressait de 44 cents à 88,37 dollars.

"Pour le troisième jour consécutif, le volume d'échanges (sur les marchés pétroliers) est très modéré", et cette tendance devrait être de plus en plus marquée à mesure qu'approchent les fêtes de fin d'année, observait Olivier Jakob, analyste du cabinet Petromatrix.

En revanche, l'optimisme perdurait parmi les opérateurs présents, l'appétit pour les actifs jugés risqués, comme les actions ou les matières premières, restant alimenté par la perspective d'"un accord de dernière minute" dans les discussions budgétaires aux Etats-Unis, poursuivait M. Jakob.

Alors que les marchés sont suspendus depuis plusieurs semaines à tout développement dans les pourparlers sur le budget américain, la récente avancée des discussions entre le président démocrate Barack Obama et le chef des républicains John Boehner, qui ont tous deux assouplis leurs positions sur la taxations des ménages les plus aisés, alimentait la perspective d'un compromis.

Faute d'un accord budgétaire entre les partis républicain et démocrate, une loi imposant une cure d'austérité forcée entrera automatiquement en vigueur début 2013, au risque de précipiter en récession une économie américaine encore fragile et de plomber la demande énergétique du premier pays consommateur de brut.

Les cours du baril profitaient également mercredi d'un fléchissement du dollar, face à un euro revigoré notamment par une hausse en décembre de l'indicateur de confiance des entrepreneurs allemands Ifo. Une dépréciation du billet vert rend plus attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les détenteurs d'autres devises.

De plus, des estimations de la fédération professionnelle API, publiées mardi soir, contribuaient à conforter le moral des investisseurs.

Selon l'API, les stocks de brut aux Etats-Unis ont chuté de 4,1 millions de barils sur la semaine achevée le 14 décembre, leur plus forte baisse hebdomadaire depuis août, selon le cabinet JBC Energy.

L'API a également fait état d'un recul de 1,9 million de barils des réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés à l'approche de l'hiver, et d'une augmentation de 4,2 millions de barils des stocks d'essence.

Ces chiffres dans l'ensemble encourageants pour la consommation pétrolière américaine étaient de bon augure avant les statistiques officielles du Département américain de l'Energie (DoE) attendues mercredi.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait annoncer une baisse de 1,3 million de barils des stocks de brut la semaine dernière.

En revanche, les stocks de produits distillés sont attendus en hausse de 900.000 barils et les stocks d'essence en progression de 1,5 million de barils.

tt



(AWP / 19.12.2012 12h50)


Commenter Le brut monte, marché peu animé guettant les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite