Menu
RSS
A+ A A-

Hausse confortée, optimisme sur le budget US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole confortaient leur hausse mardi en fin d'échanges européens, toujours aidés par les espoirs d'un accord budgétaire entre républicains et démocrates sur le budget des Etats-Unis, qui éviterait une cure d'austérité forcée au premier pays consommateur d'or noir.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 108,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,16 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier, dont c'est le dernier jour de cotation, progressait de 79 cents à 87,99 dollars.

"Il semble que les différends entre les deux partis sur la manière d'éviter le mur budgétaire sont en train de s'estomper, après une rencontre cruciale lundi" entre le chef des républicains à la Chambre des représentants John Boehner et le président Barack Obama, observait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

M. Obama "aurait alors fait une contre-proposition comprenant une modification de la fiscalité" imposée aux ménages les plus aisés, en vue de trouver un compromis sur ce point délicat avec les républicains, notait Mme Sokou.

Ce fléchissement du président fait suite à une concession accordée ces derniers jours par M. Boehner, qui s'est dit prêt à une augmentation des impôts pour les seuls revenus supérieurs à un million de dollars.

Faute de compromis d'ici à la fin de l'année, une loi imposant fortes hausses d'impôts et coupes budgétaires massives entrera automatiquement en vigueur début 2013, au risque de précipiter en récession une économie américaine encore fragile et de plomber sa demande énergétique.

Mais l'accélération des négociations alimentait mardi un vif regain d'optimisme des investisseurs, et "les encourageait à se tourner à nouveau vers les actifs jugés risqués, comme les matières premières", soulignait Mme Sokou.

Pour leur part, les cours du WTI échangé à New York continuaient d'être de surcroît soutenus par la perspective d'une extension dès janvier des capacités d'acheminements de l'oléoduc Seaway, qui transporte le brut stocké à Cushing -- principal terminal pétrolier des Etats-Unis (dans l'Oklahoma, sud) -- vers les complexes de raffineries de la côte du Golfe du Mexique.

"Cet accroissement des capacités permettrait de transporter davantage de brut et donc d'éviter un goulot d'étranglement" dans les réseaux d'oléoducs américains, et de favoriser une diminution des stocks très importants de Cushing, observaient les analystes du cabinet JBC Energy.

Les réserves d'or noir à Cushing, qui ont atteint plus tôt cette année des niveaux record, abritent le brut texan servant de référence au WTI, et l'abondance de ces stocks plombe donc les cours du baril à New York.

Les cours étaient par ailleurs aidés par les prévisions d'un recul des stocks américains de brut sur la semaine achevée le 14 décembre 2012, qui devrait être annoncé mercredi par le rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait ainsi faire état d'une baisse de 900.000 barils des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

En revanche, les stocks de produits raffinés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés à l'approche de l'hiver, sont attendus en hausse de 900'000 barils et les stocks d'essence en progression de 1,5 million de barils.

jq



(AWP / 18.12.2012 18h34)


Commenter Hausse confortée, optimisme sur le budget US


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, selon des chiffres publiés...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

mercredi 18 octobre 2017 à 10:28

pétrole: Bagdad demande à BP de revenir "au plus vite…

Bagdad: Le ministre irakien du pétrole Jabbar al-Louaibi a demandé mercredi à la compagnie British Petroleum (BP) "de prendre au plus vite...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite