Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, les incertitudes sur le budget américain persistent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, dans un marché prudent, tiraillé entre des indicateurs encourageants sur la croissance chinoise et les incertitudes persistantes sur l'issue des discussions budgétaires en cours aux Etats-Unis.

Vers 11H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 107,91 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 27 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier abandonnait quant à lui 27 cents à 86,58 dollars.

A huit jours du début des fêtes de fin d'année, "ce début de semaine promet d'être relativement calme" et les cours du baril devrait rester dans une fourchette étroite, estimait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

"Il ne faut pas s'attendre à un rebond durable des prix, étant donné l'abondance de l'offre pétrolière (sur le marché mondial qui devrait persister début 2013, ndlr) et les incertitudes économiques aux Etats-Unis" sous la menace d'une cure d'austérité forcée en janvier, soulignait M. Kryuchenkov.

Si les opérateurs espéraient toujours un compromis sur le budget américain entre républicains et démocrates avant la fin de l'année, les négociations entre les deux partis continuaient cependant d'achopper.

Si les discussions semblaient progresser sur l'imposition des plus riches, que veut relever le président Barack Obama, "des questions essentielles restent en suspens, les républicains exigeant ainsi davantage des concessions de la part des démocrates" pour réduire plus fortement les dépenses sociales, observait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

En l'absence de compromis sur le budget, une loi imposant une cure d'austérité forcée entrera automatiquement en vigueur début 2013, au risque de faire dérailler l'écononomie encore vacillante des Etats-Unis et de plomber la demande énergétique du premier pays consommateur de brut de la planète.

"L'appétit pour les actifs jugés risqués (comme les matières premières, ndlr) reste limité", miné par ces incertitudes, ce que reflétait également le repli lundi des places boursières européennes, notait Mme Sokou.

Dans ce contexte, l'impact d'indicateurs encourageants publiés la semaine dernière en Chine, deuxième pays consommateur de brut, et qui continuaient de soutenir les prix du pétrole lundi dans les échanges asiatiques, semblait s'estomper.

Selon un indice provisoire publié vendredi par la banque HSBC, l'activité manufacturière connaît ainsi en décembre une croissance plus rapide que le mois précédent, au cours duquel elle avait enregistré sa première expansion depuis 13 mois.

Les experts de Commerzbank mettaient pour leur part "l'humeur maussade" dans l'ensemble des investisseurs spéculatifs, qui les poussait à se désengager des marchés pétroliers, tout en soulignant qu'"en même temps, il y a la possibilité" de les voir revenir en cas de regain d'optimisme sur le marché, notamment si un accord budgétaire était finalement trouvé aux Etats-Unis.

tt



(AWP / 17.12.2012 12h59)


Commenter Le brut recule, les incertitudes sur le budget américain persistent


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 juillet 2017 à 21:02

Le pétrole soutenu par une nouvelle chute des stocks américa…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse mercredi, stimulés par l'annonce d'une baisse des réserves de brut, d'essence...

mercredi 26 juillet 2017 à 18:22

Le pétrole monte face à la baisse des réserves américaines

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi en fin d'échanges européens, galvanisés par la baisse hebdomadaire des réserves américaines, selon...

mercredi 26 juillet 2017 à 17:34

Nigeria: une dizaine de membres d'une mission d'exploration …

Kano (nigeria): Une dizaine de membres d'une équipe d'exploration pétrolière ont été enlevés dans le nord-est du Nigeria lors d'une embuscade attribuée...

mercredi 26 juillet 2017 à 16:44

USA: chute plus importante que prévu des stocks de brut au 2…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une chute deux fois plus importante que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis...

mercredi 26 juillet 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York anticipant une baisse …

New York: Les prix du pétrole montaient à l'ouverture mercredi à New York, encouragés par l'anticipation d'une nouvelle baisse des réserves de...

mercredi 26 juillet 2017 à 13:07

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé l…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, soutenus par la baisse des réserves américaines selon les premières données...

mercredi 26 juillet 2017 à 06:42

L'embellie se poursuit en Asie pour le pétrole

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient orientés en nette hausse, mercredi en Asie, en raison d'estimations d'une forte baisse des réserves américaines...

mardi 25 juillet 2017 à 23:36

Colombie: oléoduc hors service depuis près de deux mois à ca…

Bogota: L'oléoduc Caño Limon-Coveñas, le deuxième plus important de Colombie, est hors service depuis près de deux mois suite à des attaques...

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite