Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se ressaisit, aidé par un indicateur chinois encourageant

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se ressaisissaient vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché revigoré par un indicateur chinois manufacturier encourageant en Chine, deuxième pays consommateur de brut de la planète, mais où persistaient cependant les inquiétudes sur les Etats-Unis.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 108,50 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 59 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 81 cents à 86,70 dollars.

Un indice provisoire publié vendredi par la banque HSBC a ainsi montré que l'activité manufacturière en Chine s'est accélérée en décembre, après avoir enregistré en novembre sa première expansion depuis plus d'un an.

Cet indice calculé par HSBC "est à son plus haut niveau depuis 14 mois, indiquant que la croissance de l'activité économique en Chine est effectivement en train de s'accélérer", un signe de bon augure pour la demande énergétique du géant asiatique, ont commenté les analystes du cabinet JBC Energy.

Ce regain d'optimisme sur la Chine alimentait un rebond des prix du pétrole, qui avaient lâché la veille 1,59 dollar à Londres et 88 cents à New York, dans un marché inquiet des perspectives économiques aux Etats-Unis alors que des négociations sur le budget du pays semblaient piétiner à Washington.

En l'absence d'un compromis entre républicains et démocrates, une loi imposant une cure d'austérité forcée entrera en vigueur début 2013, au risque de précipiter dans la récession l'économie du premier consommateur mondial de brut, une perspective qui continuait d'entretenir la prudence des investisseurs.

"Le 'mur budgétaire' aux Etats-Unis représente une menace pour les marchés pétroliers. De plus, les fondamentaux (de l'offre et de la demande de brut, ndlr) ne sont pas très bons, la production mondiale d'or noir progressant plus rapidement que la demande", minée par une économie mondiale encore fragile, soulignait Torbjorn Kjus, analyste de DNB Bank.

"On s'attend malgré tout à une conclusion à la dernière minute d'un accord budgétaire aux Etats-Unis", mais si ce n'est pas le cas, "il est peu probable que nous assistions (la semaine prochaine) à la traditionnelle hausse des prix qui précède Noël" et les fêtes de fin d'année, ajoutait M. Kjus.

Plusieurs statistiques publiées plus tôt cette semaine avaient par ailleurs contribué à raviver les craintes sur la demande pétrolière aux Etats-Unis.

Ainsi, outre des chiffres décevants pour les ventes au détail de novembre, les opérateurs avaient dû digérer une hausse inattendue, annoncée mercredi, des stocks de brut aux Etats-Unis pour la semaine achevée le 7 novembre, ainsi que des progressions bien plus fortes que prévu des réserves américains d'essence et de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), particulièrement scrutées à l'approche de l'hiver.

tt



(AWP / 14.12.2012 12h30)


Commenter Le brut se ressaisit, aidé par un indicateur chinois encourageant


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite