Menu
RSS
A+ A A-

Le brut cherche une direction, le marché reprend son souffle

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole cherchaient une direction jeudi en fin d'échanges européens, en baisse à Londres et proche de l'équilibre à New York, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 108,92 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 58 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 2 cents à 86,79 dollars.

"Mercredi, le marché a eu pléthore de développements liés au pétrole à décortiquer", notait David Hufton, analyste chez PVM.

Les cours avaient fortement progressé mercredi, soutenus par la perspective de voir la Réserve fédérale américaine (Fed) annoncer de nouvelles mesures de soutien à l'économie américaine, et par la révision en légère hausse des prévisions de demande mondiale pour 2012 et 2013 par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), le bras énergétique des pays riches.

L'AIE a surtout relevé ses prévisions pour la demande d'or noir de la Chine, le deuxième plus gros consommateur de pétrole au monde, et moteur de la croissance de la demande de pétrole mais aussi de la reprise économique mondiale, notaient des analystes.

Les gains des cours ont tout de même été freinés par la décision des délégations des 12 pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), réunies mercredi au siège du cartel à Vienne, de laisser inchangé leur plafond de production, à 30 millions de barils par jour.

L'Opep, qui produit plus du tiers du pétrole mondial, a également relevé "le pessimisme croissant à propos de la conjoncture économique mondiale", dont la dégradation pourrait plomber une demande énergétique déjà fragile. Il estime que "la demande pour le brut de l'Opep devrait se contracter à 29,7 mb/j en 2013".

Autre source d'inquiétude sur la demande mondiale, le Département américain de l'Energie (DoE) a annoncé mercredi une hausse inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 7 décembre, ainsi que des progressions biens plus fortes que prévu des réserves d'essence et de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

Les réserves de produits distillés du premier pays consommateur d'or noir au monde sont particulièrement scrutées à l'approche de l'hiver.

Les cours reprenaient ainsi leur souffle jeudi après la confirmation des nouvelles mesures de la Fed pour soutenir la reprise, toujours terne, de la première économie mondiale.

Ces mesures ont pour effet de stimuler les achats de matières premières car elles fournissent des liquidités aux investisseurs et parce qu'elles diluent la valeur du billet vert, rendant plus intéressant les achats de pétrole (libellé en dollar) pour les investisseurs munis d'autres devises.

Ces annonces étaient attendues par l'ensemble des investisseurs et étaient donc déjà intégrées aux cours.

De plus, elles n'effaçaient pas les inquiétudes des investisseurs liées au risque de voir une cure d'austérité forcée, appelée "mur budgétaire", entrer en vigueur en début d'année en l'absence d'accord politique sur le budget des Etats-Unis.

Ce "mur budgétaire" risque de plonger l'économie américaine en récession.

Les inquiétudes sur la vigueur de l'économie américaine au quatrième trimestre ont été renforcées par la publication jeudi d'un rebond moins marqué qu'attendu des ventes au détail aux Etats-Unis en novembre, notait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

rp



(AWP / 13.12.2012 18h10)


Commenter Le brut cherche une direction, le marché reprend son souffle


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite