Menu
RSS
A+ A A-

L'Opep condamnée à réduire sa production pour soutenir les prix

prix-du-petrole Vienne Vienne : Désireuse de soutenir les prix du brut, l'Opep va devoir réduire nettement sa production en 2013, sur fond de dégradation de l'économie mondiale et de gonflement de l'offre pétrolière des pays hors du cartel, notamment des Etats-Unis, estiment des experts.

Lors de leur réunion à Vienne mercredi, les douze Etats membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ont décidé de laisser inchangé le plafond limitant à 30 millions de barils par jour (mbj) leur offre totale.

Un plafond fixé il y a un an mais jamais respecté: en novembre, la production de l'Opep représentait 31,2 mb/j selon l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

L'Arabie saoudite continue de compenser la chute de l'offre iranienne, minée par les sanctions internationales en raison du programme nucléaire controversé de Téhéran. Et l'Irak muscle vigoureusement sa production (+20% entre février et novembre).

"Pour l'Opep, rien ne poussait à un changement majeur : le marché est bien approvisionné, et les prix du brut restent à des niveaux très confortables" pour les producteurs, oscillant depuis deux mois autour de 110 dollars à Londres, souligne Bill Faren, analyste de Petroleum Policy Intelligence.

Cependant, "si les pays de l'Opep interprètent mal les besoins réels du marché et ne réduisent pas leur production en fonction, ils pourraient bien faire face à une chute des prix du baril" sous 100 dollars "dans les prochains mois", mettent en garde les experts du Centre d'études énergétiques mondiales (CGES).

De fait, dans un environnement économique morose, hanté notamment par les difficultés de la zone euro, la consommation mondiale de brut devrait croître faiblement en 2013 (+865'000 barils par jour selon l'AIE).

Dans le même temps, la production des pays en-dehors de l'Opep, dopée par le boom des hydrocarbures non conventionnels (le pétrole de schiste) aux Etats-Unis, devrait augmenter de 900'000 barils/jour.

Conséquence, la demande pour le brut de l'Opep se contractera à 29,7 mbj l'an prochain selon les prévisions du cartel (1,5 mbj de moins que leur production actuelle). Face à la surabondance d'or noir, les prix pourraient décrocher, au grand dam des pays exportateurs.

"L'économie mondiale n'est pas très en forme", a reconnu mercredi le secrétaire général de l'Opep, Abdallah El-Badri, appelant les pays de l'Opep à respecter plus strictement le plafond officiel des 30 mbj.

En réalité, pour Torjorn Kjus, analyste DNB Bank, c'est l'Arabie saoudite, principal producteur du cartel (avec 9,90 mbj), qui devrait surtout "limiter son offre pour équilibrer le marché".

"Mais le respect du plafond devrait rester médiocre (...), chaque pays ayant intérêt à vendre le plus de brut possible" pour maximiser ses revenus, tandis que l'explosion de l'offre pétrolière extérieure à l'Opep contrariera tout effort de sa part pour soutenir le marché, tempère Julian Jessop, de Capital Economics, tablant sur un baril à 85 dollars fin 2013.

Déjà, les Etats-Unis, le Canada et le Mexique pompent davantage de brut que l'Arabie saoudite, l'Irak et l'Iran réunis. Les Etats-Unis, portés par l'essor du schiste, pourraient même détrôner dès 2017 l'Arabie comme premier producteur de pétrole, estime l'AIE.

Néanmoins, "les Etats-Unis ne seront jamais une nouvelle Arabie saoudite" et cette dernière devrait continuer de jouer les "faiseurs de prix" sur le marché mondial, juge Michael Wittner de la Société Générale dans une note.

Soucieuse de la santé économique mondiale, "seule l'Arabie saoudite est prête à dépenser de larges sommes dans l'entretien de capacités de production non utilisées, qui lui permettent de grossir rapidement son offre en cas de demande accrue", ce que ne feraient jamais des compagnies américaines, explique-t-il.

"Et seule l'Arabie est désireuse de réduire sa production si nécessaire pour soutenir les cours mondiaux", ajoute-t-il. Précisément ce à quoi elle pourrait se résoudre en 2013.

ds



(AWP / 13.12.2012 10h16)


Commenter L'Opep condamnée à réduire sa production pour soutenir les prix


La Production de pétrole dans le monde


mardi 14 novembre 2017

Pétrole: l'AIE révise légèrement à la baisse l'augmentation …

Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé mardi qu'elle révisait légèrement à la baisse ses prévisions de croissance de la demande...

lundi 13 novembre 2017

L'Irak veut plus que doubler la production de pétrole à Kirk…

Kirkouk (irak): Le ministre irakien du Pétrole Jabbar al-Louaïbi a affirmé lundi vouloir plus que doubler la production de pétrole de Kirkouk...

lundi 13 novembre 2017

Pétrole: les signes d'un rééquilibrage se confirment (Opep)

Paris: Le marché pétrolier montre des "signes croissants" de "rééquilibrage", a jugé lundi l'Opep, qui a une nouvelle fois révisé ses prévisions...

lundi 13 novembre 2017

Pétrole: la durée de prolongation d'un accord Opep/non-Opep…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Les pays producteurs de pétrole devraient prolonger à l'unanimité fin novembre un accord de réduction de la...

mardi 07 novembre 2017

Pétrole: l'Opep prévoit une production américaine vigoureuse

Paris: La production de pétrole aux Etats-Unis va fortement progresser ces prochaines années, prévoit l'Opep, qui doit prochainement décider si elle va...

jeudi 26 octobre 2017

Pétrole: le prince héritier saoudien pour la réduction de la…

Ryad: Le puissant prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane s'est déclaré en faveur d'une extension au-delà de mars 2018 d'un accord entre...

samedi 21 octobre 2017

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

jeudi 19 octobre 2017

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

mercredi 11 octobre 2017

Opep: léger rebond de la production, quotas encore dépassés

Paris: La production de pétrole brut de l'Opep a légèrement augmenté en septembre, selon un rapport publié mercredi par l'organisation, qui doit...


-Voir toutes les actualités de la production de pétrole

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite