Menu
RSS
A+ A A-

Le brut stimulé à New York par les annonces de la Fed

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi à New York, stimulés par l'annonce de nouvelles mesures de soutien à l'économie par la banque centrale américaine qui favorisaient les actifs risqués dont le brut.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a avancé de 98 cents à 86,77 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance a terminé à 109,50 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 1,49 dollar par rapport à la clôture de mardi.

"Le marché a fortement réagi aux conclusions du comité de politique monétaire de la Fed", a remarqué David Bouckhout, de TD Securities.

Le lancement d'un nouveau programme de rachats de bons du Trésor américain et le maintien du taux directeur quasi nul de la Fed "s'inscrivent dans la continuité de sa politique de soutien à l'économie" et "apportent des liquidités au marché", autant de facteurs qui favorisent les actifs risqués comme le pétrole, a ajouté l'expert.

Ces mesures exceptionnelles ont aussi pour effet de diluer la valeur du billet vert, rendant les achat de pétrole, libellés en dollars, plus intéressants pour les opérateurs munis d'autres devises.

Les courtiers ont par ailleurs accueilli positivement le léger relèvement des prévisions de demande mondiale pour 2012 et 2013 par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), bras énergétique des pays riches, même si l'institution dit rester prudente face à une croissance mondiale toujours "tiède" l'an prochain.

Du côté de l'offre, l'annonce du maintien par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), réunie mercredi à Vienne, de son plafond de production actuel, fixé à 30 millions de barils par jour pour l'ensemble de ses membres, n'a pas perturbé les investisseurs.

C'était "complètement attendu", a remarqué Matt Smith, de Schneider Electric.

La hausse des cours a toutefois été freinée par l'annonce d'une hausse inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 7 décembre.

Selon les chiffres publiés mercredi par le Département américain de l'Energie (DoE), les réserves de brut du pays se sont étoffées de 800'000 barils, alors qu'elles étaient attendues en baisse par les analystes.

Cette augmentation reste toutefois beaucoup moins forte que ce qu'avait prédit mardi l'association professionnelle américaine API, dont les prévisions sont considérées par les courtiers comme un indicateur utile mais pas toujours fiable, a remarqué M. Bouckhout, notant que cela avait pu rassurer les opérateurs.

Les stocks d'essence et de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont eux progressé bien plus qu'attendu, grimpant respectivement de 5 millions de barils et 3 millions de barils.

rp



(AWP / 13.12.2012 06h21)


Commenter Le brut stimulé à New York par les annonces de la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite