Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York, pariant sur une annonce de la Fed

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mercredi à New York, les courtiers pariant sur l'annonce d'une nouvelle action de la banque centrale américaine (Fed) rendant plus attractifs les achats de brut libellés en dollars.

Vers 14H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier gagnait 1,09 dollar à 86,88 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le marché anticipe le fait que la Fed va remplacer +l'opération Twist+ par des rachats d'obligations d'Etat, ce qui affaiblira le dollar et devrait faire rebondir les prix du pétrole américain", a remarqué Robert Yawger, de Mizuho Securities.

Les courtiers attendent en effet les conclusions de la réunion de comité de politique monétaire (FOMC), attendues pour 12H30 (17H30 GMT mercredi), qui doit être l'occasion de décider de la suite à donner à l'"opération Twist", un des programmes permettant à la Fed de peser sur le niveau des taux d'intérêt afin de favoriser la reprise économique.

Mi-novembre, l'institution a annoncé qu'elle envisageait d'augmenter ses opérations de rachats de titres sur les marchés à partir de janvier - donc de créer de la monnaie - pour compenser la fin du "Twist".

Les courtiers s'attendent par ailleurs "à une baisse des réserves de pétrole aux Etats-Unis" dans le rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE), a noté M. Yawger.

Selon des analystes interrogés par Dow Jones Newswires, les stocks de brut devraient avoir baissé de 2,1 millions de barils lors de la semaine achevée le 7 décembre, tandis que les réserves d'essence se seraient étoffées de 1,8 million de barils et que celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) auraient gonflé de 1,1 million de barils.

Les courtiers accueillaient aussi positivement le léger relèvement des prévisions de demande mondiale pour 2012 et 2013 par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), bras énergétique des pays riches, même si l'institution dit rester prudente face à une croissance mondiale toujours "tiède" l'an prochain.

Du côté de l'offre, l'annonce du maintien par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), réunie mercredi à Vienne, de son plafond de production actuel, fixé à 30 millions de barils par jour pour l'ensemble de ses membres, n'a pas perturbé les investisseurs.

C'était "complètement attendu", a remarqué Matt Smith, de Schneider Electric.

tt



(AWP / 12.12.2012 15h45)


Commenter Le brut ouvre en hausse à New York, pariant sur une annonce de la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite