Menu
RSS
A+ A A-

Opep: statu quo, El-Badri secrétaire général pour encore un an

prix-du-petrole Vienne Vienne : L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), réunie mercredi à Vienne, a décidé de laisser inchangé son plafond de production et a maintenu à son poste pour une année supplémentaire le secrétaire général actuel Abdallah El-Badri, dont le mandat s'achevait fin 2012.

"Nous allons maintenir" le plafond de production actuel, fixé à 30 millions de baril par jour pour l'ensemble des 12 Etats membres, "rien ne change à la situation actuelle", a indiqué aux journalistes le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi à l'issue de la réunion au siège viennois du cartel.

Ce plafond, adopté en décembre 2011 et reconduit en juin sans impartir de quotas individuels par pays, est cependant largement dépassé par la production réelle, puisque les 12 Etats membres pompaient en novembre 31,22 mbj de brut au total, selon des chiffres de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Et ce en dépit de l'effondrement de la production iranienne (-25% en un an), pénalisée par les sanctions internationales, l'Arabie saoudite ayant gonflé son offre pour compenser.

"Le marché est suffisamment approvisionné (...) nous produisons ce dont le marché a besoin", s'était cependant justifié avant la rencontre le ministre émirati de l'Energie Mohamed ben Daen al-Hamili, se disant "satisfait" des prix actuels du baril, stabilisés depuis deux mois autour de 110 dollars à Londres.

Par ailleurs, le Libyen Abdallah El-Badri, secrétaire général de l'Opep depuis 2007 et dont le mandat se terminait fin 2012, a été maintenu à son poste pour une année supplémentaire, a annoncé M. al-Nouaïmi.

M. al-Nouaïmi a indiqué qu'il n'était "pas déçu", qualifiant M. El-Badri de "très expérimenté". Il s'agit d'une "très très bonne décision", a-t-il affirmé.

La désignation d'un successeur à M. El-Badri, laissé en suspens en juin faute de consensus, fait l'objet d'âpres discussions entre les Etats membres, partagés entre les candidats présentés par l'Arabie saoudite, l'Irak et l'Iran pour ce poste essentiellement honorifique.

La nomination d'une nouvelle tête pour le cartel devrait donc être discutée lors de la prochaine réunion de l'organisation en mai.

Désigné pour un mandat de trois ans, le secrétaire général de l'Opep a principalement une fonction de représentation. Mais il est chargé aussi de préparer les réunions ministérielles et de favoriser les rapprochements entre les vues, souvent divergentes, des Etats.

rp



(AWP / 12.12.2012 15h23)


Commenter Opep: statu quo, El-Badri secrétaire général pour encore un an


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite