Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en baisse à New York, pâtissant de craintes sur l'Italie

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Le prix du pétrole a reculé lundi à New York, les courtiers réagissant négativement à l'annonce de la démission du chef du gouvernement italien Mario Monti et s'inquiétant toujours des perspectives incertaines sur l'économie mondiale.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a lâché 37 cents à 85,56 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a terminé à 107,33 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 31 cents par rapport à la clôture de vendredi.

"Le marché a un peu pris peur après l'annonce de la démission de M. Monti et de la candidature de Silvio Berlusconi", a remarqué Bart Melek, de TD Securities, notant que les investisseurs craignaient qu'un retour de ce dernier au pouvoir "n'efface tous les progrès réalisés par l'Italie ces derniers mois".

Cette nouvelle a, selon lui, particulièrement marqué les courtiers américains.

"Les Européens sont sans doute plus à l'aise avec cette annonce car ils savent que cela n'aura sans doute pas un grand impact" alors que les investisseurs de l'autre côté de l'Atlantique "sont un peu plus inquiets car ils comprennent moins bien les dynamiques en jeu dans cette histoire politique", a noté M. Melek.

Les courtiers sont aussi restés en retrait alors que les perspectives macroéconomiques restent "incertaines", "avec le débat budgétaire toujours en cours aux Etats-Unis et la réunion à venir (mardi et mercredi) du Comité de politique monétaire de la Banque centrale américaine", a souligné Timothy Evans, de Citi.

Ils sont également prudents à l'approche des élections législatives prévues dimanche au Japon et du scrutin anticipé prévu vers la fin février en Italie, a ajouté l'analyste.

L'évolution des prix du gaz naturel et du fioul de chauffage, "qui ont énormément baissé en raison des températures actuellement douces sur la côte nord-est des Etats-Unis", a aussi influencé le recul du baril d'or noir, a remarqué John Kilduff, d'Again Capital.

Les cours du pétrole avaient pourtant profité en début de séance de "données meilleures que prévu en provenance de Chine" qui apportent "un regain d'optimisme sur les perspectives de demande" de ce pays, a noté David Bouckhout, de TD Securities.

La production industrielle chinoise a en effet rebondi en novembre, lançant un signal d'accélération de la croissance dans la deuxième économie mondiale. Les ventes de détail, jauge de la consommation des ménages, ont aussi progressé de 14,9% en novembre sur un an, contre 14,5% en octobre.

Les importations de brut par Pékin ont par ailleurs "augmenté de 3% en novembre sur un an", a noté Robert Yawger, de Mizuho Securities.

De façon générale, les courtiers sont restés attentifs à toute indication sur la réunion des ministres des pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) prévue mercredi à Vienne, même s'il "est très peu probable que le cartel apporte des changements à son niveau actuel de quotas de production", a souligné Matt Smith, de Schneider Electric.

rp



(AWP / 11.12.2012 06h21)


Commenter Le brut termine en baisse à New York, pâtissant de craintes sur l'Italie


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite