Menu
RSS
A+ A A-

En légère baisse après des indicateurs américains mitigés

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole baissaient légèrement en fin d'échanges européens, dans un marché ballotté entre un rapport sur l'emploi aux Etats-Unis meilleur que prévu et la baisse inattendue du moral des ménages américains.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 107,02 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1 cent par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 11 cents à 86,15 dollars.

"Les cours du brut se sont brièvement affichés à la hausse (des deux côtés de l'atlantique) après un rapport sur l'emploi américain bien meilleur qu'attendu", commentait Fawad Razaqzada, analyste chez GFT Markets.

Selon des chiffres publiés vendredi, l'économie américaine a créé en novembre 146.000 emplois nets, bien plus qu'attendu par les analystes, et le taux de chômage est tombé à 7,7%, son plus bas niveau depuis décembre 2008.

Ces chiffres ont quelque peu rassuré les investisseurs sur la vigueur de l'économie américaine, premier consommateur de brut au monde, et revigoré le billet vert, un mouvement de nature à rendre moins intéressants les achats de pétrole (libellés en dollar) pour les opérateurs munis d'autres devises.

Mais les cours sont rapidement repartis à la baisse après la diffusion par l'Université du Michigan de l'indice de confiance des consommateurs américains pour décembre, qui s'est révélé bien en deçà des attentes, et a ravivé les inquiétudes sur la demande américaine d'or noir, observait M. Razaqzada.

De plus, "les incertitudes sur les discussions budgétaires aux Etats-Unis persistant", les opérateurs restent préoccupés, indiquaient de leur côté les experts de Commerzbank.

Le marché redoute une absence de compromis sur le budget entre les partis républicains et démocrates, ce qui conduirait à l'entrée en vigueur automatique en janvier d'une cure d'austérité forcée, à même de plonger l'économie des Etats-Unis en récession et de peser sur leur demande énergétique.

Les incertitudes sur la vigueur économique de la zone euro contribuaient également à assombrir le moral des courtiers, après "l'abaissement (jeudi) par la Banque centrale européenne (BCE) de ses prévisions pour la zone euro l'an prochain", contenant désormais une contraction du Produit intérieur brut (PIB) de la région de 0,3% en 2013, alors qu'en septembre elle tablait encore sur une croissance de 0,5%, notait David Hufton, analyste du courtier PVM.

"Les inquiétudes sur la demande (mondiale) de pétrole ont pris le dessus" mais les tensions géopolitiques toujours vives au Moyen-Orient sont tout de même toujours susceptibles d'alimenter les craintes de perturbations de l'offre de brut dans la région, notaient-on chez Commerzbank, jugeant ainsi le récent repli des prix "exagéré".

La situation restait d'ailleurs particulièrement tendue en Egypte, où l'opposition égyptienne manifestait de nouveau vendredi, au lendemain du refus du président Mohamed Morsi de retirer le décret par lequel il s'est octroyé fin novembre des pouvoirs exceptionnels, en dépit de protestations massives.

ds



(AWP / 07.12.2012 18h38)


Commenter En légère baisse après des indicateurs américains mitigés


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite