Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite, dans un marché sur ses gardes avant l'emploi américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient autour de l'équilibre vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant le très attendu rapport mensuel sur l'emploi américain et alors que les courtiers continuaient de redouter une impasse budgétaire aux Etats-Unis.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 107,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 11 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques, le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 15 cents à 86,11 dollars.

Après avoir réalisé au début des échanges asiatiques quelques achats à bon compte, au lendemain d'une forte baisse des prix du brut à Londres comme à New York, les investisseurs renouaient avec la prudence à quelques heures de la publication du rapport sur l'emploi et le chômage américains en novembre.

Ce rapport mensuel est considéré comme un indicateur crucial pour évaluer la vigueur de la reprise économique aux Etats-Unis, premier pays consommateur de brut au monde. Mercredi, l'enquête du cabinet ADP avait fait état d'une baisse des embauches du secteur privé en novembre, entretenant la nervosité du marché.

Pour les chiffres de l'emploi attendu vendredi, "les prévisions sont moroses, en raison de l'impact sur le marché du travail de l'ouragan Sandy", qui avait frappé fin octobre la côté Est des Etats-Unis, relevait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Les incertitudes sur la vigueur économique de la zone euro contribuaient également à assombrir le moral des courtiers, après "l'abaissement (jeudi) par la Banque centrale européenne (BCE) de ses prévisions pour la zone euro l'an prochain", contenant désormais une contraction du Produit intérieur brut (PIB) de la région de 0,3% en 2013, alors qu'en septembre elle tablait encore sur une croissance de 0,5%, ajoutait M. Hufton.

De plus, "les incertitudes sur les discussions budgétaires aux Etats-Unis persistants", dominant les préoccupations des opérateurs, indiquaient de leur côté les experts de Commerzbank.

Le marché redoute une absence de compromis sur le budget entre les partis républicains et démocrates, ce qui conduirait à l'entrée en vigueur automatique en janvier d'une cure d'austérité forcée, à même de plonger l'économie des Etats-Unis en récession et de peser sur leur demande énergétique.

"Les inquiétudes sur la demande (mondiale) de pétrole ont pris le dessus" mais les tensions géopolitiques toujours vives au Moyen-Orient sont tout de même toujours susceptibles d'alimenter les craintes de perturbations de l'offre de brut dans la région, notaient les analystes de Commerzbank, jugeant ainsi le récent repli des prix "exagéré".

La situation restait d'ailleurs particulièrement tendue en Egypte, où l'opposition égyptienne devait de nouveau manifester vendredi, au lendemain du refus du président Mohamed Morsi de retirer le décret par lequel il s'est octroyé fin novembre des pouvoirs exceptionnels, en dépit de protestations de masse.

rp



(AWP / 07.12.2012 12h40)


Commenter Le brut hésite, dans un marché sur ses gardes avant l'emploi américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite