Menu
RSS

le brut finit en baisse à New York, miné par l'impasse budgétaire US

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont clôturé en nette baisse jeudi à New York et à Londres, pénalisés par les craintes d'impasse budgétaire aux Etats-Unis, premier consommateur de brut mondial, en attendant les chiffres de l'emploi américain vendredi.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a reculé de 1,62 dollar à 86,26 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a terminé à 107,03 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en recul de 1,78 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

"Le Congrès et le président américains ne sont pas d'accord sur la manière" de prévenir une impasse budgétaire aux Etats-Unis, "et le marché craint que l'on se dirige en conséquence vers le +mur budgétaire+", la cure d'austérité que le pays s'imposera au 2 janvier faute d'accord, a indiqué Fadel Gheit, de Oppenheimer.

"Cela aurait un impact désastreux sur l'économie américaine", encore vacillante, et "ferait baisser les cours des matières premières" et de beaucoup d'autres actifs (...) donc les courtiers nagent en pleine peur de l'inconnu", a-t-il détaillé.

Par ailleurs, le marché du brut a été miné jeudi par l'annonce par la Banque centrale européenne (BCE) de perspectives économiques moroses pour la zone euro, a-t-il poursuivi.

L'institution de Francfort a en effet pris acte de l'accélération de la dégradation de l'économie dans la zone euro, indiquant prévoir désormais une contraction du PIB de la zone euro de 0,3% en 2013, alors qu'en septembre elle tablait encore sur une croissance de 0,5%.

Le recul des prix était cependant limité par des "tensions géopolitiques au Moyen-Orient" qui faisaient peser des craintes de perturbation de l'offre dans la région, ont souligné les experts de Commerzbank.

Ces derniers pointaient "l'escalade (des violences) en Egypte", mais aussi la poursuite des combats en Syrie et les incertitudes autour du dossier nucléaire iranien, qui alimentaient les craintes de perturbations dans l'offre de brut dans la région.

Les opérateurs attendaient également la publication vendredi des statistiques mensuelles sur l'emploi et le chômage aux Etats-Unis, un indicateur crucial pour juger la reprise de la croissance et de la demande du premier consommateur mondial de brut.

De bon augure avant ces chiffres, les nouvelles inscriptions au chômage ont reculé fortement pour la troisième semaine de suite aux Etats-Unis après leur poussée provoquée par le passage de l'ouragan Sandy sur le nord-est du pays.

Les courtiers ont en outre continué à digérer les chiffres hebdomadaires des stocks aux Etats-Unis. Ils ont fait part "d'une très forte hausse des produits raffinés, ce qui fait souffler un vent baissier sur le marché" qui s'inquiète de la capacité du pays à absorber une telle augmentation de l'offre, a observé Rich Ilczyszyn, de iiTrader.

Le département de l'Energie a annoncé mercredi, pour la semaine achevée le 30 novembre, une augmentation de 3 millions de barils des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés à l'approche de l'hiver et un bond de 7,9 millions de barils des réserves d'essence, des hausses bien plus importantes que prévu, s'expliquant par une activité accrue des raffineries.

rp



(AWP / 07.12.2012 06h21)


Commenter le brut finit en baisse à New York, miné par l'impasse budgétaire US

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 avril 2017 à 18:12

Le pétrole stable après des données mitigées sur les réserve…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens après la publication hebdomadaire des données officielles du Département américain...

mercredi 26 avril 2017 à 17:25

USA: baisse plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon les chiffres publiés...

mercredi 26 avril 2017 à 16:21

L'Arabie dit avoir déjoué une attaque du Yémen contre un sit…

Ryad: Les autorités saoudiennes ont annoncé mercredi avoir déjoué une tentative d'attaque par un bateau piégé, provenant d'une zone contrôlée par les...

mercredi 26 avril 2017 à 15:33

Le pétrole en baisse à New York, inquiétudes sur l'offre amé…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse mercredi à New York, dans l'attente des chiffres hebdomadaires sur les stocks...

mercredi 26 avril 2017 à 12:15

Le pétrole se stabilise, les réserves américaines et Donald …

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi en cours d'échanges européens, peinant à remonter avant les données hebdomadaires du DoE, qui...

mercredi 26 avril 2017 à 07:21

Les cours du pétrole reculent légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse mercredi après l'annonce d'estimations d'une hausse des réserves américaines de brut.

mardi 25 avril 2017 à 21:04

Le pétrole termine en légère hausse mais reste déprimé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement progressé mardi, ne parvenant guère à sortir de la torpeur dans laquelle ils...

mardi 25 avril 2017 à 18:13

Le pétrole recule un peu, le marché attend les réserves amér…

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la baisse mardi en fin d'échanges européens, les marchés avançant au pas à la veille...

mardi 25 avril 2017 à 15:26

Sans élan, le pétrole stagne à l'ouverture à New York

New York: Le pétrole stagnait à l'ouverture à New York mardi, le marché se montrant peu enclin à la prise de risque...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite