Menu
RSS

Le brut finit en légère baisse, dans un marché prudent avant les stocks

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse mardi à New York, pénalisés par les incertitudes pesant sur la question budgétaire aux Etats-Unis, dans un marché qui restait prudent à la veille des chiffres hebdomadaires des réserves de brut américain.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a lâché 59 cents à 88,50 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a terminé à 109,84 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 1,08 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Si les prix du brut ont clôturé en baisse, ils ont effacé une partie de leur recul de la séance "à l'approche de la publication des chiffres des stocks aux Etats-Unis" mercredi, a indiqué Bill Baruch, de iiTrader.

En effet, "les courtiers ne veulent pas trop s'impliquer à la veille de la publication de ces chiffres" et préfèrent jouer la prudence, a-t-il poursuivi.

Selon les analystes interrogés par Dow Jones Newswires, le Département de l'Energie américain (DoE) devrait faire état d'une diminution de 400'000 barils des réserves de brut aux Etats-Unis, sur la dernière semaine de novembre. Ces stocks avaient enregistré la semaine précédente une baisse inattendue de 300'000 barils.

Considérées comme un baromètre de la demande pétrolière du pays, ces statistiques seront très surveillées alors que la production de brut aux Etats-Unis se situe actuellement à son plus haut niveau depuis 1998, dans un contexte d'essor des hydrocarbures non conventionnels.

Le marché restait aussi pénalisé par un regain d'inquiétudes des opérateurs au sujet des négociations budgétaires aux Etats-Unis.

Les courtiers craignent en effet qu'en cas d'impasse entre républicains et démocrates d'ici la fin de l'année, une cure d'austérité aux conséquences potentiellement catastrophiques pour l'économie américaine fasse plonger la demande en brut.

Or, "les élus ne semblent toujours pas en mesure d'arriver à un compromis", a relevé David Bouckhout, de TD Securities.

Le président Barack Obama a prévenu mardi les républicains qu'aucun accord budgétaire n'était possible sans qu'ils cèdent sur des hausses des taux d'imposition pour les contribuables les plus aisés.

Les républicains avaient rendu publique lundi leur première contre-proposition de réduction du déficit, rejetée peu après par la Maison Blanche qui l'avait qualifiée de déséquilibrée.

Pour les experts de Commerzbank, ces incertitudes plombent "l'humeur des opérateurs", créant les conditions d'un marché frileux, moins enclin à prendre des risques et à miser sur des valeurs jugées plus risquées comme les matières premières et le brut.

Pesant également sur les prix énergétiques, selon Phil Flynn, de Price Futures Group, "les conditions climatiques actuelles aux Etats-Unis inquiètent" le marché pétrolier.

En effet, "les températures restent très douces, et cela ne semble pas sur le point de changer", un signe de mauvais augure pour la consommation en fioul de chauffage à l'approche de la saison hivernale, a-t-il avancé.

rp



(AWP / 05.12.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en légère baisse, dans un marché prudent avant les stocks

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

lundi 26 juin 2017 à 12:42

Le pétrole tente de se reprendre mais reste affaibli

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu lundi en cours d'échanges européens, tentant timidement de se reprendre après la dégringolade de...

lundi 26 juin 2017 à 07:38

Le pétrole rebondit légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, rebondissant après une semaine qui a vu l'or noir...

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

vendredi 23 juin 2017 à 15:44

Le pétrole se stabilise à la fin d'une mauvaise semaine

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, se stabilisant à la fin d'une semaine difficile durant...

vendredi 23 juin 2017 à 12:24

Le pétrole tente timidement de se reprendre

Londres: Les prix du pétrole tentaient de poursuivre vendredi lors des échanges européens leur timide rebond entamé jeudi après la dégringolade subie...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite