Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule à New York, plombé par l'impasse budgétaire aux USA

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en baisse mardi à New York, plombés par un mouvement technique de correction après trois séances de hausse et des inquiétudes persistantes sur les discussions budgétaires aux Etats-Unis.

Vers 14H00 GMT/15h00 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier lâchait 1,21 dollar à 87,88 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Après trois séances consécutives de légère hausse, les prix du pétrole étaient pénalisés par "un mouvement de baisse technique, n'ayant pas réussi à franchir durablement la barre de 90 dollars à New York", a commenté David Bouckhout, de TD Securities.

Cette correction prenait d'autant plus d'ampleur qu'elle s'accompagnait d'un regain d'inquiétudes au sujet des négociations budgétaires aux Etats-Unis.

Les courtiers craignent en effet qu'en cas d'impasse entre républicains et démocrates d'ici la fin de l'année, une cure d'austérité aux conséquences potentiellement catastrophiques pour l'économie américaine fasse plonger la demande en brut.

Or, "les élus ne semblent toujours pas en mesure d'arriver à un compromis", a relevé M. Bouckhout.

Les républicains ont rendu publique lundi leur première contre-proposition de réduction du déficit, rejetée peu après par la Maison Blanche qui l'a qualifiée de déséquilibrée, à moins d'un mois de l'échéance de ce "mur budgétaire", qui prévoit une hausse brutale des impôts et des coupes budgétaires.

Pour les experts de Commerzbank, ces incertitudes "pèsent sur l'humeur des opérateurs", créant les conditions d'un marché frileux, moins enclin à prendre des risques et à miser sur des valeurs jugées plus risquées comme les matières premières et le brut.

Pesant également sur les prix énergétiques, selon Phil Flynn, de Price Futures Group, "les conditions climatiques actuelles aux Etats-Unis inquiètent" le marché pétrolier.

En effet, "les températures restent très douces, et cela ne semble pas sur le point de changer", un signe de mauvais augure pour la consommation en fioul de chauffage à l'approche de la saison hivernale, a-t-il avancé.

rp



(AWP / 04.12.2012 15h36)


Commenter Le brut recule à New York, plombé par l'impasse budgétaire aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 22 août 2017 à 21:56

Le PDG de Chevron va démissionner

Washington: Le PDG de la compagnie pétrolière Chevron John Watson va démissionner au moment où les prix de l'or noir continuent de...

mardi 22 août 2017 à 21:09

Le pétrole termine en hausse avant les stocks américains

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont clôturé en légère hausse mardi, le marché...

mardi 22 août 2017 à 18:12

Le pétrole remonte avant les premières données hebdomadaires…

Londres: Les cours du pétrole remontaient mardi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant, les analystes attendant les données hebdomadaires sur...

mardi 22 août 2017 à 15:50

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York en attendant le…

New York: Le pétrole coté à New York s'affichait en légère baisse à l'ouverture mardi, le marché hésitant entre la perspective d'un...

mardi 22 août 2017 à 12:15

Le pétrole remonte, hésitation avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant après un point sans surprise de...

mardi 22 août 2017 à 07:46

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

lundi 21 août 2017 à 21:36

Le pétrole, sous les prises de bénéfices, termine en net rec…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York ont clôturé en nette baisse lundi à New York, touchés par...

lundi 21 août 2017 à 18:18

Le pétrole recule, prudence avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient nettement lundi en fin d'échanges européens dans un marché prudent après le rebond marqué de vendredi...

lundi 21 août 2017 à 12:15

Le pétrole recule avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens alors que des représentants de l'Opep et de ses...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite