Menu
RSS
A+ A A-

Les cours reculent dans un marché hanté par les craintes sur les USA

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient mardi en cours d'échanges européens, dans un marché empreint de prudence au lendemain d'un indicateur manufacturier morose aux Etats-Unis, et toujours hanté par la crainte d'un blocage des discussions budgétaires en cours à Washington.

Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 110,30 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 62 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 22 cents à 88,87 dollars.

"Des indicateurs macroéconomiques mitigés (dans les principales régions consommatrices de brut du monde, ndlr) alimentent la prudence des opérateurs, tout comme les incertitudes persistantes sur les perspectives budgétaires des Etats-Unis pour 2013", observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

L'annonce lundi d'une expansion de l'activité manufacturière en Chine, pour la première fois depuis 13 mois selon un indicateur de la banque HSBC, avait brièvement revigoré le marché, le rassurant sur la vigueur de la reprise économique du géant asiatique, deuxième pays consommateur de brut.

"Mais les indicateurs manufacturiers chinois, s'ils sont encourageants, sont loin d'être extraordinaires et ne modifient pas vraiment les attentes des investisseurs, qui tablaient déjà sur une accélération de la croissance chinoise" à moyen terme, tempérait M. Kryuchenkov.

Par ailleurs, le marché a été refroidi lundi par la contraction inattendue de l'indice ISM de l'activité manufacturière aux Etats-Unis, "qui a ravivé les inquiétudes sur la première économie mondiale" et sur sa demande énergétique, alors que le pays est le premier consommateur de brut de la planète, ajoutait Fawad Razaqzada, analyste du courtier GFT Markets.

"En l'absence de publications macroéconomiques majeures susceptibles d'animer les échanges mardi, les prix du brut devraient rester dans une fourchette étroite", les opérateurs guettant de surcroît "tout indice sur l'avancée des discussions budgétaires à Washington", notait M. Razaqzada.

Les républicains du Congrès américain ont rendu publique lundi leur première contre-proposition de réduction du déficit, rejetée peu après par la Maison Blanche qui l'a trouvée déséquilibrée, le président démocrate Barack Obama continuant de plaider pour une hausse des taux d'imposition des ménages les plus riches.

En l'absence de compromis entre les partis républicains et démocrates sur le budget, une loi automatique imposant hausses d'impôts et coupes budgétaires entrera en vigueur début 2013, au risque d'entraîner dans la récession une économie américaine encore convalescente.

Les opérateurs gardaient par ailleurs un oeil sur les développements au Moyen-Orient, où les tensions géopolitiques persistantes alimentent les craintes de perturbations dans l'offre d'or noir de la région.

Le marché surveillait notamment l'Egypte, agitée ces derniers jours par de fortes manifestations contre l'adoption d'un projet de Constitution par une commission dominée par les islamistes.

L'opposition égyptienne a prévu de marcher mardi sur le palais présidentiel pour protester contre les nouveaux pouvoirs du président Mohamed Morsi, qu'elle qualifie de "dictatoriaux".

jq



(AWP / 04.12.2012 12h46)


Commenter Les cours reculent dans un marché hanté par les craintes sur les USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite