Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite, le marché perd son élan après un indicateur US décevant

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient lundi en fin d'échanges européens, dans un marché aidé par des statistiques encourageantes en Chine et un regain d'optimisme sur la zone euro, mais quelque peu refroidi par la publication outre-Atlantique d'un indicateur manufacturier décevant.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 110,99 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 29 cents à 89,20 dollars.

Avant de perdre leur souffle, les prix du pétrole avaient bénéficié depuis les échanges asiatiques et pendant une grande partie des échanges européens du soutien apporté par des indicateurs chinois jugés très encourageants.

Ainsi, l'activité manufacturière dans le pays a connu une expansion au mois de novembre, selon l'indice PMI officiel rendu public samedi ; une expansion confirmée par l'indice distinct calculé par la banque HSBC publié lundi, qui montre une progression pour la première fois en 13 mois.

"Ces chiffres réduisent une partie des inquiétudes du marché sur la vigueur de la croissance économique chinoise" et sur la solidité de la demande énergétique du géant asiatique, deuxième consommateur de brut de la planète, observait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

A l'instar des places boursières, les cours ont été de surcroît dopés par un regain d'optimisme dans la zone euro, alors que la Grèce a lancé lundi une délicate opération de rachat d'une partie de la dette souveraine du pays, et que l'Espagne a indiqué attendre le versement la semaine prochaine d'une aide européenne à ses banques.

L'affaiblissement du dollar face à un euro revigoré était de nature à bénéficier par ailleurs aux cours du pétrole, dont l'achat libellé dans la monnaie américaine devenait plus attractif pour les détenteurs d'autres devises.

Cependant, "les marchés ont piqué du nez après l'indicateur manufacturier décevant publié aux Etats-Unis", qui est venu raviver les inquiétudes sur les perspectives économiques du pays, premier consommateur de brut de la planète, soulignait Michael Hewson, analyste du courtier CMC Markets.

Contre toute attente, l'activité des industries manufacturières a rechuté aux Etats-Unis en novembre, après deux mois de hausse, selon l'indice ISM des directeurs des achats de ce secteur publié lundi.

De plus, les opérateurs continuent de surveiller les discussions budgétaires à Washington, le secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner ayant déclaré qu'il n'y aurait pas d'accord au Congrès sans augmentation des impôts pour les plus riches -- ce qui est jugé inacceptable par les Républicains.

"On est toujours dans un mode attentiste, on guette tout indice" sur l'avancée des pourparlers entre Républicains et Démocrates pour éviter le "mur budgétaire" -- cure d'austérité forcée susceptible d'entraîner la pays dans la récession --, notait M. Varga.

Les prix du baril devraient cependant rester soutenus dans les prochains jours par la persistance des tensions géopolitiques -- les experts de Commerzbank pointant que les incertitudes en Egypte, en Syrie, au Proche-Orient ou dans le dossier iranien alimentent les craintes de perturbations de l'offre de brut dans la région.

rp



(AWP / 03.12.2012 18h45)


Commenter Le brut hésite, le marché perd son élan après un indicateur US décevant


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

lundi 18 septembre 2017 à 12:39

Le pétrole évolue sans grande direction après une forte haus…

Londres: Les prix du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en cours d'échanges européens, mais restaient tout de même proche de...

lundi 18 septembre 2017 à 06:09

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, mais les gains étaient limités par de nouvelles inquiétudes...

vendredi 15 septembre 2017 à 21:09

Face au seuil des 50 dollars, le pétrole new-yorkais fait du…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York, en forte hausse au cours des séances précédentes, se sont heurtés...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite