Menu
RSS

Les cours montent légèrement, aidé par de bons indicateurs chinois

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, aidés par des indicateurs chinois encourageants et des tensions géopolitiques persistantes au Moyen-Orient, mais le marché restait prudent, continuant de guetter les discussions budgétaires aux Etats-Unis.

Vers 11H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 111,54 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 31 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grappillait 5 cents à 88,96 dollars.

Les prix du pétrole étaient aidés par la publication d'indicateurs manufacturiers encourageants en Chine. L'activité manufacturière dans le pays a ainsi connu une expansion au mois de novembre, selon l'indice PMI officiel rendu public samedi ; une expansion confirmée par l'indice distinct calculé par la banque HSBC publié lundi.

La solidité du secteur manufacturier "réduit une partie des inquiétudes du marchés sur la vigueur de la croissance économique chinoise" et sur la solidité de la demande énergétique du géant asiatique, deuxième consommateur de brut de la planète, observait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

De plus, "les tensions géopolitiques contribuent également" à tirer les prix du baril vers le haut, commentaient les experts de Commerzbank, estimant que les incertitudes en Egypte, en Syrie, au Proche-orient ou dans le dossier iranien alimentent les craintes de perturbations de l'offre de brut dans la région.

Ainsi, le président égyptien Mohamed Morsi continuait lundi d'affronter la grogne d'une partie de sa population après l'adoption au pas de charge d'un projet de Constitution par une commission dominée par les islamistes.

Par ailleurs, le Sénat américain a approuvé vendredi de nouvelles sanctions économiques contre l'Iran, visant les secteurs de l'énergie, du transport maritime et de la construction navale, afin de pousser Téhéran à abandonner son programme nucléaire controversé, soupçonné par les Occidentaux d'avoir des visées militaires.

"Ce durcissement des sanctions américaines met en évidence les tensions toujours persistantes (dans le dossier iranien) et les incertitudes toujours très fortes sur la résolution du bras de fer entre l'Iran et les pays occidentaux, ce qui devrait venir renforcer la prime de risque sur les cours du baril", observaient les analystes de JBC Energy.

Les sanctions internationales contre l'Iran, dont un embargo pétrolier de l'Union européenne (UE) entré en vigueur en juillet, ont entraîné un effondrement des exportations de brut du pays et alimenté les craintes d'une escalade des tensions dans la région.

Cependant, la prudence restait de mise sur le marché, les opérateurs restant attentifs à la situation dans la zone euro, où la Grèce devrait être au menu lundi d'une nouvelle réunion des ministres des Finances de la zone euro, et aux développements des discussions budgétaires aux Etats-Unis.

"Sur les Etats-Unis, on est toujours dans un mode attentiste, guettant tout indice" sur l'avancée des pourparlers entre Républicains et Démocrates pour éviter une cure d'austérité forcée susceptible d'entrer en vigueur début janvier et d'entraîner la pays, premier consommateur de brut, dans la récession, notait M. Varga.

jq



(AWP / 03.12.2012 12h50)


Commenter Les cours montent légèrement, aidé par de bons indicateurs chinois

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 23 avril 2017 à 16:12

Koweït: la justice valide la hausse des prix des carburants

Koweït: La cour d'appel du Koweït a estimé dimanche que la décision du gouvernement d'augmenter les prix des carburants ne violait pas...

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite