Menu
RSS
A+ A A-

Le brut miné à New York, crainte d'une impasse sur le budget des USA

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont clôturé en baisse mercredi à New York, les investisseurs faisant preuve de nervosité face à la perspective d'une impasse budgétaire aux Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut, en dépit d'une baisse surprise des stocks de brut américains.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a lâché 69 cents à 86,49 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours ont reculé car les investisseurs ont le sentiment que "les négociations budgétaires ne vont pas aussi bien que ce que l'on pensait la semaine dernière", avant le retour des parlementaires à Washington lundi, a remarqué Bart Melek, de TD Securities.

Si les responsables politiques ne parviennent pas à un compromis d'ici la fin de l'année, une cure d'austérité forcée s'imposera au pays, risquant d'anéantir la reprise économique encore fragile.

Des interventions du président américain Barack Obama, qui a dit "espérer" la conclusion d'un accord "avant Noël" ou du chef de file des républicains à la chambre des Représentants John Boehner, qui s'est dit optimiste sur les chances d'un compromis, n'ont pas suffi à rassurer les opérateurs.

Les prix du brut effacent par ailleurs "une partie des gains enregistrés la semaine dernière et qui n'étaient pas forcément justifiés puisqu'il n'y avait pas beaucoup d'échanges sur le marché" en raison des fêtes de Thanksgiving, a souligné M. Melek.

Le recul des cours était toutefois tempéré par la baisse surprise des réserves de pétrole aux Etats-Unis.

Selon les chiffres hebdomadaires du département de l'Energie (DoE), les stocks de brut ont diminué de 300'000 barils lors de la semaine achevée le 23 novembre pour s'établir à 374,1 millions de barils, alors que les experts interrogés par l'agence Dow Jones Newswires prévoyaient une augmentation de 500'000 barils.

rp



(AWP / 29.11.2012 06h21)


Commenter Le brut miné à New York, crainte d'une impasse sur le budget des USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite