Menu
RSS
A+ A A-

Le brut poursuit son repli, dans un marché nerveux face au budget US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient mercredi en fin d'échanges européens, toujours minés par les incertitudes sur la zone euro et par la perspective d'une cure d'austérité aux Etats-Unis, dans un marché tempérant tout de même ses pertes après une baisse surprise des stocks de brut américains.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 108,60 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,27 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait 1,33 dollar à 85,85 dollars.

"Les inquiétudes persistantes sur les discussions budgétaires aux Etats-Unis continuent de peser sur le moral des investisseurs et les incitent à faire preuve de prudence", observait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Les Démocrates et Républicains poursuivent à Washington leurs tractations autour du budget, mais le chef du parti démocrate au Sénat, Harry Reid, avait fait part mardi de sa déception face au "peu de progrès" des négociations.

En l'absence de compromis entre les partis, une loi automatique imposant hausses d'impôts et coupes budgétaires massives entrera en vigueur début 2013, au risque de faire tomber en récession l'économie du pays, premier consommateur de brut dans le monde.

"Si beaucoup d'observateurs rappellent constamment que la crise de la zone euro reste la principale menace pour l'économie mondiale, c'est surtout le risque d'un mur budgétaire aux Etats-Unis qui maintient actuellement les investisseurs sur la défensive", estimait David Hufton, analyste du courtier PVM.

De leur côté, les incertitudes sur la zone euro restaient fortes, au lendemain d'un accord obtenu à l'arraché entre les membres de l'Union monétaire et le Fonds monétaire international (FMI) pour alléger la dette grecque et débloquer une nouvelle aide à Athènes.

En dépit de cet accord, "la situation de la zone euro reste difficile", comme en témoigne la révision en nette baisse mardi des prévisions de croissance mondiale de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), observaient les experts de Commerzbank.

Les cours du baril ont cependant tempéré légèrement leurs pertes après la publication des chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), faisant état d'une baisse inattendue des stocks de brut et de produits pétroliers aux Etats-Unis.

Les réserves américaines de brut ont ainsi baissé de 300'000 barils lors de la semaine achevée le 23 novembre, alors que les experts interrogés par l'agence Dow Jones Newswires prévoyaient une augmentation de 500'000 barils.

La hausse des importations et de la production américaine de brut a été compensée par une forte augmentation de la consommation de brut dans le pays, "ce qui a permis d'éviter un nouveau gonflement des stocks", expliquait Torbjorn Kjus, analyste de DNB Bank, soulignant cependant que dans l'ensemble le rapport du DoE était "neutre".

En effet, si les stocks de produits distillés (qui comprennent gazole et fioul de chauffage), très surveillés à l'approche de l'hiver, ont reculé de 800'000 barils alors que les analystes les attendaient inchangés, les stocks d'essence en revanche ont bondi de 3,9 millions de barils, quatre fois plus que prévu.

rp



(AWP / 28.11.2012 18h30)


Commenter Le brut poursuit son repli, dans un marché nerveux face au budget US


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite