Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en nette baisse à New York, nerveux face au budget américain

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole à New York ont débuté la séance en baisse mercredi, pâtissant de la nervosité des courtiers face à la perspective d'une impasse budgétaire aux Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut.

Vers 14H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier perdait 1,60 dollar à 85,58 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les tensions autour du mur budgétaire pèsent sur les cours du pétrole ce matin", a remarqué Phil Flynn, de Price Futures Group, notant que le chef du parti démocrate au Sénat, Harry Reid, avait fait part de sa déception face à l'avancée des négociations sur le budget des Etats-Unis.

Faute d'un accord politique au 1er janvier permettant aux camps démocrate et républicain de se mettre d'accord sur la réduction du déficit budgétaire, des coupes budgétaires automatiques et des hausses d'impôts généralisées entreront en vigueur, risquant d'anéantir la reprise économique encore fragile.

"Les marchés vont probablement ressentir un malaise grandissant au fur et à mesure qu'on se rapprochera de la date butoir", a prévenu Matt Smith, de Schneider Electric.

Les cours étaient aussi affectés par la prévision d'une augmentation des réserves de pétrole aux Etats-Unis dans les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE) attendus dans la matinée.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait annoncer une hausse de 500.000 barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 23 novembre, ainsi qu'un bond de 900.000 barils des réserves d'essence, tandis que les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés à l'approche de l'hiver, sont attendus inchangés.

"La prévision d'un ralentissement de la croissance économique" dans la plupart des grandes puissance par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), joue aussi en défaveur du prix du baril, a noté M. Flynn.

Selon l'organisme, l'économie mondiale pourrait replonger dans la récession en cas de sortie de route de la zone euro ou si les Etats-Unis ne parvenaient pas à éviter leur "mur budgétaire", ce qui affecterait la demande mondiale de brut.

tt



(AWP / 28.11.2012 15h45)


Commenter Le brut en nette baisse à New York, nerveux face au budget américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite