Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, dans un marché suspendu aux tensions au Moyen-Orient

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient mercredi en cours d'échanges européens, suspendus aux violences au Moyen-Orient, alors que se poursuivent les raids israéliens sur Gaza et après une explosion dans un bus à Tel-Aviv, dans un marché guettant par ailleurs les stocks pétroliers américains.

Vers 11H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 110,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 97 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 66 cents à 87,41 dollars.

"Les cours du pétrole ont perdu environ 2 dollars mardi après des informations suggérant qu'une trêve se dessinait" entre Israël et les Palestiniens de Gaza, "mais il s'est avéré que la perspective d'un cessez-le-feu était prématurée, que les discussions sont encore en cours, et les prix du brut ont donc rebondi", soulignait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

Les violences dans la région sont susceptible de perturber l'offre de brut de la région.

Le président égyptien Mohamed Morsi, dont le pays est au coeur des négociations entre Israël et les groupes armés palestiniens, avait dit mardi espérer qu'une trêve arrive "bientôt", mais le Hamas avait tempéré les rumeurs sur l'imminence d'un cessez-le-feu en appelant à "continuer à riposter aux crimes israéliens".

Les frappes israéliennes contre les groupes armés de la bande de Gaza, qui se poursuivaient mercredi, ont tué 135 Palestiniens depuis leur déclenchement il y a une semaine, tandis que cinq Israéliens ont péri dans des tirs de roquettes lancées depuis le territoire palestinien.

L'annonce d'une explosion mercredi dans un bus dans le centre de Tel Aviv, ayant fait au moins dix blessés selon le service d'ambulance israélien, est venu accroître la nervosité des investisseurs, renforçant les craintes d'une escalade des violences.

Sur le front de la demande, des estimations de la fédération américaine API contribuaient également à tirer les cours du baril vers le haut.

L'API a ainsi fait état mardi soir d'une baisse inattendue de 1,9 million de barils des stocks de brut américains sur la semaine achevée le 16 novembre, ainsi que le forte chute, également inattendue, de 4,8 millions de barils des réserves d'essence, et le repli plus fort que prévu, de 4,4 millions de barils des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés à l'approche de l'hiver.

Les investisseurs seront donc attentifs aux chiffres officiels publiés mercredi par le Département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait annoncer au contraire une hausse de 800.000 barils des stocks de brut au cours de la semaine dernière, ainsi que d'une augmentation de 1 million de barils des stocks d'essence et d'un recul de 800.000 barils des réserves de distillés.

"Si le tableau dépeint par le rapport du DoE" sur la demande pétrolière des Etats-Unis, premier pays consommateur de brut, "recoupe les estimations publiées par l'API, les prix du baril devraient en profiter", le marché y voyant un signe encourageant sur la consommation américaine, et conforter leur ascension, observaient les experts de Commerzbank.

tt



(AWP / 21.11.2012 12h50)


Commenter Le brut monte, dans un marché suspendu aux tensions au Moyen-Orient


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite