Menu
RSS

Le brut poursuit son repli, pénalisé par un regain de prudence du marché

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens, minés par des prises de bénéfices, dans un marché où pesait un regain de craintes sur la zone euro, et par l'avancée des discussions pour une trêve entre Israéliens et Palestiniens.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 109,40 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,30 dollars par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier cédait 2,61 dollars à 96,67 dollars.

Les cours du baril perdaient du terrain, au lendemain d'un bond de plus de 2 dollars à Londres comme à New York, une hausse alimentée par les inquiétudes d'une escalade des tensions au Moyen-Orient alors que se poursuivaient les raids israéliens contre les groupes armés de la bande de Gaza.

L'opération militaire israélienne, qui a fait 116 morts depuis son lancement il y a six jours, continuait mardi, mais Israël a provisoirement repoussé l'option d'une offensive terrestre contre Gaza. Une trêve entre les groupes armés palestiniens de la bande de Gaza et Israël devrait être annoncée mardi soir au Caire, ont par ailleurs affirmé des sources du Hamas et du Jihad islamique.

"Ces informations, suggérant qu'une escalade du conflit et une offensive terrestre d'Israël devraient être évitées à court terme, ont permis aux cours du baril de se replier", et même des indicateurs immobiliers encourageants aux Etats-Unis ne sont pas parvenus à freiner leur recul, observait Michael Hewson, analyste du courtier CMC Markets.

Par ailleurs, "les prix sont pour le moment à nouveau plombés par la morosité de l'environnement économique mondial" et notamment dans la zone euro, qui assombrit les perspectives de la demande de brut, ajoutaient les analystes de la banque SEB.

Ainsi, l'abaissement par l'agence de notation financière Moody's de la note de la dette à long terme de la France descendue d'un cran à "Aa1", ravivant les craintes des marchés sur la zone euro, "a incité les investisseurs à engranger quelques bénéfices", soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden, observant que les opérateurs restaient par ailleurs sur leurs gardes avant les résultats d'une réunion des ministres des Finances de la zone euro.

Ces derniers devaient discuter mardi du versement d'une tranche d'aide financière promise à la Grèce.

Les investisseurs seront par ailleurs attentifs mercredi aux chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes de Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une hausse de 600'000 barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 16 novembre, ainsi que d'une augmentation de 1,1 million de barils des stocks d'essence et d'un recul de 400'000 barils des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés à l'approche de l'hiver.

Toutefois, "les échanges devraient être de moins en moins animés d'ici à la fin de la semaine", les opérateurs américains désertant le marché à l'approche du long week-end des fêtes de Thanksgiving aux Etats-Unis, où le parquet du Nymex sera fermé jeudi et vendredi après-midi, soulignait M. Kryuchenkov.

rp



(AWP / 20.11.2012 18h35)


Commenter Le brut poursuit son repli, pénalisé par un regain de prudence du marché

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

vendredi 26 mai 2017 à 13:28

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

vendredi 26 mai 2017 à 12:37

Le pétrole essaie de reprendre ses esprits après sa chute li…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs tâchant de reprendre leurs esprits après la lourde...

vendredi 26 mai 2017 à 05:32

Le pétrole se stabilise en Asie

Singapour: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi en Asie après avoir plongé en raison de la déception des investisseurs face à...

jeudi 25 mai 2017 à 20:58

Le pétrole chute, déception après l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une chute jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 25 mai 2017 à 19:26

Le pétrole décroche de plus de deux dollars le baril après l…

New York: Les cours du pétrole décrochaient jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de prolonger de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite