Menu
RSS
A+ A A-

L'escalade des tensions au Moyen-Orient fait bondir le brut à New-York

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole se sont nettement appréciés lundi à New York, les courtiers redoutant une perturbation de l'approvisionnement pétrolier en provenance du Moyen-Orient, au sixième jour de l'offensive israélienne dans la bande de Gaza.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier, dont c'était le premier jour de cotation comme contrat de référence, s'est apprécié de 2,36 dollars à 89,28 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a clôturé à 111,70 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 2,75 dollars par rapport à la clôture de vendredi.

Surveillant avec inquiétude l'escalade des tensions entre Israël et les groupes armés palestiniens, le marché du pétrole s'est nettement apprécié à New York, "porté par des craintes d'une perturbation de l'approvisionnement" dans la région, a relevé David Bouckhout, de TD Securities.

En effet, au sixième jour de l'offensive israélienne, les violences s'intensifiaient en dépit d'intenses tractations pour parvenir à une trêve.

Lundi, à la veille de la visite du chef de l'ONU à Jérusalem et d'une délégation arabe dans la bande de Gaza, des bombardements aériens israéliens ont fait 23 morts dans le territoire palestinien, portant à plus de 100 le nombre de tués.

"La crainte du marché est que ces tensions se propagent dans la région et que cela se traduise par une perturbation" de l'offre en brut, a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

En effet, "si les violences entre Israéliens et Palestiniens entraînent une escalade des tensions entre Israël et (son voisin) l'Egypte, cela pourrait entraîner d'autres pays de la Ligue arabe dans le conflit, ce qui inquiète les courtiers", a-t-il poursuivi.

En outre, "environ 2,2 millions de barils de brut et de produits pétroliers transitent chaque jour par le Canal de Suez", a noté James Williams, de WTRG Economics.

Par ailleurs, environ 20% du pétrole importé par les Etats-Unis vient du Golfe, selon le Département de l'Energie américain, soit un peu plus de 2 millions de barils par jour. L'Arabie Saoudite, l'Irak et le Koweït constituent les premiers fournisseurs du pays dans la région.

Et le fait qu'un diplomate irakien ait recommandé vendredi une possible rétention des approvisionnements de pétrole des pays arabes pour faire pression sur Israël et les pays qui le soutiennent, "vient illustrer ce risque", ont estimé les experts de Commerzbank.

Or, à l'approche du long week-end des fêtes de Thanksgiving aux Etats-Unis, qui doivent amputer la semaine de courtage d'une séance et demie (jeudi et vendredi après-midi) sur le parquet du Nymex, "les courtiers se positionnent" et se préparent à une nouvelle escalade en leur absence, a précisé James Williams.

D'autre part, "des espoirs d'avancée entre démocrates et républicains" aux Etats-Unis pour éviter une impasse budgétaire début janvier --qui pourrait faire basculer le pays dans une récession et entraîner une baisse de la demande en produits pétroliers-- "contribuent à soutenir" le marché, a ajouté Andy Lipow.

rp



(AWP / 20.11.2012 06h21)


Commenter L'escalade des tensions au Moyen-Orient fait bondir le brut à New-York


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 21 août 2017 à 18:18

Le pétrole recule, prudence avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient nettement lundi en fin d'échanges européens dans un marché prudent après le rebond marqué de vendredi...

lundi 21 août 2017 à 12:15

Le pétrole recule avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens alors que des représentants de l'Opep et de ses...

lundi 21 août 2017 à 11:28

Pétrole: Total va racheter Maersk Oil pour 7,45 milliards de…

Paris: Total va racheter la société d'exploration-production pétrolière danoise Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars, une opération majeure qui va lui...

lundi 21 août 2017 à 10:11

Rosneft finalise son implantation stratégique en Inde

Moscou: Le pétrolier public russe Rosneft a annoncé lundi avoir finalisé la reprise avec ses partenaires de l'indien Essar Oil, une opération...

lundi 21 août 2017 à 10:10

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économ…

Luanda: L'Angola, qui vote mercredi pour des élections générales, est un pays riche d'immenses réserves pétrolières, mais peine encore à en faire...

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite