Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie, en dépit de l'escalade des tensions au Proche-Orient

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens, les inquiétudes sur la vigueur de la demande mondiale dans un environnement économique toujours morose l'emportant sur la montée des violences au Proche-Orient au troisième jour de raids israéliens sur Gaza.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 107,83 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 18 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre abandonnait 36 cents à 85,09 dollars.

Le cours du Brent avait grimpé de 1,37 dollar jeudi, soutenu par un regain d'inquiétude sur l'offre de brut "face à l'escalade des violences au Moyen-Orient", et "le marché reste suspendu à ce qui va se passer dans la région au cours des prochains jours", soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

L'aviation israélienne a multiplié les raids sur la bande de Gaza depuis mercredi, et entamait vendredi le troisième jour de l'opération militaire israélienne "Pilier de défense" contre les groupes armés du Hamas. Ces raids ont jusque là fait 19 morts, selon des sources médicales palestiniennes.

Si ce regain de tensions géopolitiques était susceptible de gonfler la "prime de risque" des cours du baril, les opérateurs redoutant des perturbations dans l'offre de brut au Moyen-Orient, les prix du pétrole battaient néanmoins en retraite vendredi dans un marché prudent et inquiet pour la demande, observait M. Kryuchenkov.

De fait, une série de statistiques moroses publiées jeudi ont contribué à refroidir les investisseurs.

"La zone euro est officiellement retombée en récession", et "les indicateurs américains n'ont rien fait pour relever le moral des opérateurs, étant donné que l'impact de l'ouragan Sandy (qui a frappé fin octobre la côte est des Etats-Unis, ndlr) a entraîné une forte hausse des inscriptions hebdomadaires au chômage" et un net recul de l'activité manufacturière dans les régions de New York et de Philadelphie (nord-est), soulignaient les analystes du courtier PVM.

Par ailleurs, les investisseurs continuaient de redouter un blocage politique aux Etats-Unis entre le Président démocrate Barack Obama et la Chambre des représentants aux mains des Républicains, qui pourrait conduire début janvier à "un mur budgétaire", ensemble de hausse d'impôts et de coupes budgétaires automatiques et massives, de nature à peser sur la reprise économique du pays.

Barack Obama doit recevoir vendredi les dirigeants du Congrès pour lancer des négociations visant à éviter d'ici à la fin de l'année une crise budgétaire.

fah



(AWP / 16.11.2012 12h30)


Commenter Le brut se replie, en dépit de l'escalade des tensions au Proche-Orient


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite