Menu
RSS
A+ A A-

En baisse dans un marché toujours inquiet pour l'économie mondiale

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole accentuaient leur repli mardi en cours d'échanges européens, les investisseurs restant préoccupés par les perspectives moroses de l'économie mondiale, et alors que le marché de l'or noir restait caractérisé par une offre abondant et une demande terne.

Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 108,11 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en recul de 96 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 65 cents à 84,92 dollars.

Depuis le début de la semaine, "les cours ont repris le chemin de la baisse, (...) mis sous pression par les débats houleux aux Etats-Unis" qui font craindre un blocage budgétaire de la première économie mondiale, observait Angus Campbell, analyste chez Capital Spreads.

L'équilibre politique à Washington --Sénat et Présidence démocrates et Chambre des représentants aux mains des Républicains-- est resté le même après les élections du 6 novembre et les investisseurs redoutent un blocage sur le budget, qui conduirait début janvier à une cure de rigueur forcée susceptible de miner l'économie américaine encore convalescente.

Si aucun accord n'est conclu entre démocrates et républicains, janvier 2013 verra l'entrée en vigueur automatique de coupes budgétaires et de hausses d'impôts pour tous les ménages, une disposition légale mais que les deux partis souhaitent éviter.

Les perspectives économiques des Etats-Unis (premier consommateur d'or noir au monde), mais aussi de la Chine et surtout de la zone euro, toujours empêtrée dans la crise de la dette, pèsent aussi sur la demande énergétique mondiale.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE), bras énergétique de l'OCDE, a ainsi révisé très légèrement à la baisse mardi ses prévisions pour la demande mondiale de pétrole cette année et la suivante, en raison principalement de l'affaiblissement des perspectives économiques.

Par ailleurs, le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) Abdallah El-Badri a estimé mardi que le marché mondial du pétrole "est très bien approvisionné", affirmant qu'il "ne manque de pétrole nulle part dans le monde, les stocks sont très élevés et les capacités excédentaires de production (des pays de l'Opep) restent importantes".

Les investisseurs restaient cependant attentifs à la situation au Moyen-Orient du fait des tensions géopolitiques entre la Syrie et Israël depuis ce week-end. L'armée israélienne a annoncé lundi avoir touché une cible en Syrie, en riposte à la chute d'un obus de mortier syrien ce week-end dans la partie du Golan occupée par Israël, marquant le premier incident de ce type depuis près de 40 ans.

De plus, des avions de combat syriens ont bombardé lundi à trois reprises la petite ville syrienne de Rass al-Aïn, riveraine de la Turquie et où s'affrontent depuis mercredi soir rebelles et forces loyales à Damas.

jq



(AWP / 13.11.2012 12h45)


Commenter En baisse dans un marché toujours inquiet pour l'économie mondiale


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite