Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, marché prudent malgré une demande chinoise solide

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient lundi en fin d'échanges européens, dans un marché assombri par les craintes d'un blocage politique aux Etats-Unis et le recul de la croissance économique japonaise, et faisant peu de cas de chiffres solides sur la demande chinoise de brut.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 109,09 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 31 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 39 cents à 85,68 dollars.

Alors que les cours du baril avaient tenté de se reprendre vendredi, "l'élan du marché pétrolier s'est essoufflé, assombri par des échanges témoignant du différend sur les hausses d'impôts entre le Président" démocrate Barack Obama réélu la semaine dernière "et le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner", expliquait David Hufton, analyste du courtier PVM.

M. Obama a exigé vendredi que les Américains les plus aisés acquittent davantage d'impôts pour lutter contre le déficit, alors que M. Boehner a réitéré le même jour sa vive opposition à toute hausse d'impôts qui "ralentirait notre capacité à créer les emplois".

Les investisseurs redoutent un blocage politique aux Etats-Unis sur le budget, qui conduirait début janvier à des coupes budgétaires automatiques et massives, susceptibles de miner une économie américaine encore convalescente.

"Comme le Congrès est toujours divisé, peu importe qu'on reste confiant dans le fait qu'un accord sera in fine trouvé pour éviter ce +mur budgétaire+, même les plus optimistes (des opérateurs) doivent reconnaître que les discussions à venir seront longues et difficiles, et que rien ne peut être tenu pour acquis", soulignait M. Hufton.

Par ailleurs, "le regain d'inquiétude sur les perspectives de la demande de brut du Japon (troisième pays consommateur mondial, ndlr) après l'annonce de chiffres décevants sur la croissance nippone au troisième trimestre l'a emporté sur les bons chiffres" des importations pétrolières chinoises en octobre, ajoutait Addison Armstrong, analyste de Tradition Energy.

De juillet à septembre, le produit intérieur brut (PIB) du Japon a régressé de 0,9% par rapport à celui des trois mois précédents (-3,5% en rythme annualisé), selon des chiffres publiés lundi par le gouvernement nippon, qui a mis en avant un marché intérieur atone.

Dans ce contexte, les chiffres des douanes chinoises publiés samedi, faisant état d'importations de brut de quelque 5,6 millions de barils par jour, en hausse de 18% par rapport à septembre et de 14% par rapport à octobre 2011, n'ont pas suffi à rasséréner un marché dominé par la prudence.

D'autant que "l'Europe ajoute encore à la morosité ambiante", soulignait David Hufton.

Les investisseurs surveillaient ainsi particulièrement lundi la situation de la Grèce, qui devait faire l'objet lundi de discussions lors d'une réunion des ministres des Finances des pays membres de la zone euro, au lendemain de l'adoption par le Parlement grec d'un nouveau budget de rigueur.

Le marché restait par ailleurs attentif à la montée des tensions géopolitiques au Moyen-Orient. L'armée israélienne a annoncé avoir touché une cible en Syrie lundi, en riposte à la chute pendant le week-end d'un obus de mortier syrien dans la partie du Golan occupée par Israël, le premier incident du genre depuis près de 40 ans.

rp



(AWP / 12.11.2012 18h31)


Commenter Le brut recule, marché prudent malgré une demande chinoise solide


Les dernières actualités des prix du pétrole

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite