Menu
RSS
A+ A A-

Recul des prix dans un marché prudent malgré la solide demande chinoise

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole baissaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, débutant la semaine sur une note prudente en dépit des solides chiffres sur la demande chinoise de brut publiés pendant le week-end, les opérateurs redoutant toujours un blocage politique aux Etats-Unis.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 109,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en recul de 26 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 11 cents à 85,96 dollars.

Après avoir tenté de se reprendre vendredi, "l'élan du marché pétrolier s'est essoufflé, assombri par des échanges témoignant du différend sur les hausses d'impôts entre le Président" démocrate Barack Obama réélu la semaine dernière "et le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner", expliquait David Hufton, analyste du courtier PVM.

M. Obama a exigé vendredi que les Américains les plus aisés acquittent davantage d'impôts pour lutter contre le déficit, alors que M. Boehner a réitéré le même jour sa vive opposition à toute hausse d'impôts qui "ralentirait notre capacité à créer les emplois".

Les élections du 6 novembre ont reconduit l'équilibre politique à Washington --Sénat et Présidence démocrates et Chambre des représentants aux mains des Républicains-- et les investisseurs redoutent un blocage politique sur le budget, qui conduirait début janvier à des coupes budgétaires automatiques et massives, susceptibles de miner une économie américaine encore convalescente.

"Comme le scrutin n'a rien changé et que le Congrès est toujours divisé, peu importe qu'on reste confiant dans le fait qu'un accord sera in fine trouvé pour éviter ce +mur budgétaire+, même les plus optimistes (des opérateurs) doivent reconnaître que les discussions à venir seront longues et difficiles, et que rien ne peut être tenu pour acquis", soulignait M. Hufton.

De son côté, "l'Europe ajoute encore à la morosité ambiante", ajoutait l'analyste.

Les investisseurs surveillaient ainsi particulièrement lundi la situation de la Grèce, avant le début d'une réunion à Bruxelles des ministres des Finances des pays membres de la zone euro dont le principal sujet de discussion doit être la crise grecque.

Le Parlement grec a adopté dans la nuit de dimanche à lundi un nouveau budget de rigueur portant sur l'année 2013 pour s'assurer la poursuite du soutien de ses bailleurs de fond internationaux.

Cependant les chiffres solides publiés samedi sur les importations pétrolière de la Chine, premier pays consommateur de brut, pouvaient tout de même aider les cours du baril en limitant leur repli, estimaient les analystes de Commerzbank.

Selon les chiffres des douanes chinoises, le géant asiatique a importé en octobre quelque 5,6 millions de barils par jour, en hausse de 18% par rapport à septembre et de 14% par rapport à octobre 2011, un niveau d'exportation jugé "particulièrement soutenu" par Commerzbank.

De plus, le marché restait attentif à la montée des tensions géopolitiques au Moyen-Orient, où l'armée israélienne a tiré dimanche des coups de semonce en direction de la Syrie après la chute d'un obus de mortier syrien dans la partie du Golan occupée par Israël, premier incident du genre depuis près de 40 ans.

jq



(AWP / 12.11.2012 12h31)


Commenter Recul des prix dans un marché prudent malgré la solide demande chinoise


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite