Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York, soutenu par un chiffre américain

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole ont poursuivi leur remontée vendredi à New York, stimulés par un bon indicateur sur le moral des ménages américains, premiers consommateurs mondiaux de brut, et par la hausse des prix de l'essence, désormais rationnée à New York.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a avancé de 98 cents à 86,07 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a clôturé à 109,40 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,15 dollars par rapport à la clôture de jeudi.

Le brut, qui avait plongé mercredi de plus de 4 dollars à New York, continuait de se reprendre, profitant notamment d'une nouvelle amélioration du moral des ménages aux Etats-Unis.

L'indice de confiance des consommateurs américains de novembre publié vendredi par l'Université du Michigan a en effet progressé à son niveau le plus élevé depuis juillet 2007.

La forte augmentation des prix de l'essence due aux problèmes d'approvisionnement a aussi "entraîné dans son sillage tous les produits pétroliers", a remarqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

L'essence est rationnée depuis vendredi à New York suite au problème d'approvisionnement auquel sont confrontées les stations-service de la ville. Le passage de l'ouragan Sandy a endommagé plusieurs raffineries, terminaux et oléoducs de la région.

Le marché du pétrole était par ailleurs aidé par les inquiétudes sur un regain de troubles géopolitiques au Moyen-Orient, selon Eric Bickel, de Schneider Electric.

Le ministre de la Défense iranien a confirmé vendredi des accusations du Pentagone selon lesquelles deux avions de combat iraniens avaient ouvert le feu la semaine dernière contre un drone américain au-dessus du Golfe, faisant craindre une remontée des tensions entre Téhéran et Washington.

"L'Iran a déjà dit que si de nouvelles sanctions étaient décidées à son encontre, ils pourraient cesser toutes leurs exportations de pétrole brut", a rappelé M. Lipow.

La Chine est aussi venue vendredi "à la rescousse du marché avec des statistiques dans l'ensemble meilleures qu'attendu", dont notamment un ralentissement plus fort que prévu de la hausse des prix à la consommation, "un signal encourageant pour la consommation chinoise", a souligné Olivier Jakob, analyste de Petromatrix.

Le recul de l'inflation, à son plus bas niveau en trois ans, pourrait notamment donner davantage de marge de manoeuvre aux autorités pour de nouvelles mesures de relance économique, propres à stimuler les achats de matières premières.

La hausse du brut est toutefois restée limitée par les appréhensions des investisseurs sur les problèmes budgétaires américains.

Les cours ont effacé une partie de leurs gains au moment où le président Barack Obama annonçait qu'il allait inviter les chefs de file démocrates et républicains du Congrès à des discussions la semaine prochaine afin de trouver un compromis pour sortir de l'impasse budgétaire.

Mais il a aussi exigé que les Américains les plus aisés acquittent davantage d'impôts, alors même que le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, avait réitéré un peu plus tôt son opposition à toute hausse du taux d'imposition des plus riches.

rp



(AWP / 12.11.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York, soutenu par un chiffre américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite