Menu
RSS
A+ A A-

Le brut chute, dans marché à nouveau miné par les craintes sur l'Europe

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole chutaient de plus de 3 dollars mercredi en fin d'échanges européens, dans un marché redoutant un blocage budgétaire aux Etats-Unis et à nouveau miné par les inquiétudes sur la santé de la zone euro après des prévisions sombres de la Commission européenne.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 107,59 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en recul de 3,48 dollars par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 3,47 dollars à 85,24 dollars.

Le marché a rapidement effacé, dès le début des échanges européens, les modestes gains enregistrés après la courte victoire du président sortant démocrate Barack Obama sur son adversaire républicain Mitt Romney.

Si M. Obama devrait continuer de soutenir la politique monétaire accommodante de la Réserve fédérale américaine (Fed), propre à stimuler les achats de pétrole, le fait que la Chambre des Représentants reste aux mains des Républicains pourrait "compliquer la résolution de problèmes à venir comme la menace d'un +mur budgétaire+" -- ensemble de coupes drastiques automatiques qui pourrait faire dérailler la croissance américaine --, expliquaient les analystes de Commerzbank.

"Le moral des investisseurs a ensuite pris un coup avec les commentaires décevants (du président de la Banque centrale européenne) Mario Draghi et l'abaissement des prévisions" de la Commission européenne, qui table désormais sur une croissance au point mort dans la zone euro en 2013, ajoutait Fawad Razaqzada, du courtier GFT Markets.

M. Draghi a ainsi déploré une situation économique faible dans la zone euro, qui devrait encore durer, et prévenu que cette situation devrait rattraper l'Allemagne, qui avait pourtant jusqu'à présent bien résisté face aux déboires économiques de ses partenaires européens.

Après l'ouverture des marchés américains, les cours du baril n'ont fait qu'accélérer leurs pertes, à l'unisson des Bourses et plombés de surcroît par le net renforcement du dollar face à un euro sous pression, ce qui rendait moins attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les prix ont accentué encore davantage leurs pertes après la publication du rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE) sur les réserves d'or noir du pays.

S'il a fait état d'une hausse de 1,8 million de barils des stocks de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 2 novembre, en ligne avec les attentes des analystes, il a également annoncé des hausses inattendues des stocks de produits raffinés.

Les réserves d'essence ont affiché une hausse de 2,9 millions de barils, alors que les experts attendaient une diminution de 1,3 million de barils, et les stocks de produits distillés, qui incluent le gazole et le fioul de chauffage, ont augmenté de 100.000 barils, alors que les analystes pariaient sur un recul de 1,6 million de barils.

"Le passage de l'ouragan Sandy (la semaine dernière) avait perturbé l'activité des raffineries sur la côté Est des Etats-Unis, et l'acheminement des livraisons de tankers dans la région", alimentant la crainte d'une baisse de l'offre et soutenant le marché, mais sur la semaine, "la baisse de la demande américaine (de produits raffinés) a finalement été plus importante que la baisse de production", a observé Torbjorn Kjus, analyste de DNB Bank.

fah



(AWP / 07.11.2012 18h31)


Commenter Le brut chute, dans marché à nouveau miné par les craintes sur l'Europe


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, selon des chiffres publiés...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

mercredi 18 octobre 2017 à 10:28

pétrole: Bagdad demande à BP de revenir "au plus vite…

Bagdad: Le ministre irakien du pétrole Jabbar al-Louaibi a demandé mercredi à la compagnie British Petroleum (BP) "de prendre au plus vite...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite