Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie, le marché digère la réélection de Barack Obama

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché indécis qui digérait la victoire de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis et restait prudent avant les stocks pétroliers américains et l'ouverture du 18e Congrès du Parti communiste chinois.

Vers 11H15 GMT (12H15 à HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 110,55 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en recul de 55 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 29 cents à 88,42 dollars.

Les cours du baril effaçaient les modestes gains engrangés lors des échanges asiatiques, mais restaient cantonnés dans une fourchette de prix étroite, alors que les opérateurs digéraient la courte victoire du président sortant démocrate Barack Obama sur son adversaire républicain Mitt Romney.

"La victoire de M. Obama signifie que la Réserve fédérale américaine (Fed) maintiendra sa politique monétaire accommodante" via des injections de liquidités dans l'économie "ainsi que des taux d'intérêts extrêmement bas", des mesures soutenues par le Président démocrate et de nature à stimuler les achats de matières premières, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Cependant, la Chambre des Représentants étant restée aux mains des Républicains, "il pourrait être difficile (au président réélu) de résoudre les problèmes à venir comme la menace d'un +mur fiscal+" -- ensemble de coupes budgétaires drastiques en l'absence d'accord entre les deux partis --, tempéraient les analystes de Commerzbank.

Par ailleurs, "beaucoup d'opérateurs se détournent déjà de la réélection de Barack Obama" et "concentrent à nouveau leur attention sur les fondamentaux du marché du pétrole", et notamment les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE) attendus mercredi, notait M. Kryuchenkov.

L'ouragan Sandy ayant fortement perturbé la semaine dernière l'activité des raffineries sur la côte Est des Etats-Unis, les prix du brut avaient été soutenus ces derniers jours par les craintes d'une forte baisse de l'offre de produits pétroliers dans la région à l'approche de l'hiver.

D'après les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une diminution de 1,3 million de barils des stocks américains d'essence sur la semaine achevée le 2 novembre, et d'une baisse de 1,6 million de barils des réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

Les stocks de brut sont quant à eux attendus par les analystes en hausse de 1,7 million de barils.

Cependant, les estimations publiées mardi soir par la fédération professionnelle américaine API "ont provoqué la surprise des opérateurs en ne montrant aucune diminution substantielle des stocks américains de produits pétroliers", avec au contraire une hausse de ces réserves, ce qui incitait les investisseurs à la prudence, observait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

Les opérateurs devraient par ailleurs être attentifs au 18e Congrès du Parti communiste chinois (PCC), qui verra jeudi l'actuel président Hu Jintao céder le poste de secrétaire général du Parti à Xi Jinping, 59 ans, alors que les spéculations sur de nouvelles mesures de relance économique par Pékin restent vives.

De telles mesures pourraient stimuler la demande d'or noir du deuxième pays consommateur de brut au monde.

tt



(AWP / 07.11.2012 12h46)


Commenter Le brut se replie, le marché digère la réélection de Barack Obama


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 15:33

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:23

Le pétrole poursuit sa progression à l'ouverture à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York progressait légèrement vendredi à l'ouverture, continuant à profiter du recul des stocks...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:12

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

New York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a...

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41

ExxonMobil: bénéfices 2T quasi doublés mais inférieurs aux a…

New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé vendredi des bénéfices presque doublés au deuxième trimestre, en raison d'une nette baisse...

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite