Menu
RSS
A+ A A-

Le brut s'envole de 3 dollars à New York pendant les élections aux USA

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont nettement progressé mardi à New York et à Londres, alors que les Américains se rendaient aux urnes pour choisir leur président et renouveler une partie du Congrès des Etats-Unis, premier pays consommateur de brut de la planète.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre s'est envolé de 3,06 dollars à 88,71 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

De même, à Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'est hissé de 3,34 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), à 111,07 dollars.

Dans le sillage de Wall Street, qui montait d'environ 1% en deuxième partie d'échanges alors que se rapprochait l'issue des élections américaines, les prix du brut new-yorkais ont profité d'un regain de l'appétit pour le risque et effacé une partie des pertes enregistrées au cours des dernières semaines.

Les cours du pétrole ont ainsi bondi de 3,57 dollars en cours d'échanges, jusqu'à 89,22 dollars, avant de clôturer à des seuils plus vus depuis le 23 octobre.

"Les courtiers essaient de se positionner dans l'attente d'en savoir plus mais il n'est pas certain que l'on connaisse l'issue (de cette élection) dès ce soir", a relevé John Kilduff de Again Capital, notant par ailleurs la faiblesse du volume d'échanges.

Or, de faibles volumes ont tendance à accentuer la volatilité du marché, et à accentuer les mouvements violents de hausse ou de baisse.

Quelque 200 millions d'Américains ont commencé tôt mardi matin à choisir entre le président démocrate sortant Barack Obama et son rival républicain Mitt Romney, après une campagne acharnée dont le résultat s'annonçait sur le fil du rasoir selon les sondages.

Selon de nombreux observateurs, le marché du brut pourrait être revigoré par une victoire de M. Obama, qui affiche son soutien à la politique monétaire accommodante de la Réserve fédérale américaine (Fed) -- dont les injections de liquidités dans l'économie stimulent les achats de matières premières.

Pour David Bouckhout, de TD Securities, les prix du brut new-yorkais profitaient également d'un léger fléchissement du dollar, ce qui favorisait les achats d'actifs libellés dans cette monnaie, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, des problèmes persistants de transport et de raffinage créaient une pénurie d'essence de plus en plus préoccupante dans la région de New York et l'Etat de New Jersey notamment, une semaine après le passage de l'ouragan Sandy, et "ces craintes pour l'approvisionnement jouent sur les cours", accentuant leur hausse, selon M. Kilduff.

Toutes les raffineries de la côte Est ne se sont pas remises en route, a noté M. Kilduff.

La raffinerie de Bayway à Linden (New Jersey), possédée par Phillips 66, a annoncé lundi sur son site internet qu'elle ne reprendrait pas l'intégralité de ses opérations avant "deux ou trois semaines".

Les prix du Brent ont été soutenus, quant à eux, par un regain des tensions à la frontière entre le Yémen et l'Arabie saoudite, le principal exportateur de brut du monde, ce qui ravivait les inquiétudes géopolitiques au Moyen-Orient.

Deux garde-frontières saoudiens ont été tués lundi dans une embuscade tendue par des hommes armés partisans d'Al-Qaïda qui tentaient de franchir la frontière sud en direction du Yémen.

rp



(AWP / 07.11.2012 06h21)


Commenter Le brut s'envole de 3 dollars à New York pendant les élections aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite