Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite, le marché prudent avant l'élection américaine

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole oscillaient faiblement autour de l'équilibre lundi en fin d'échanges européens, dans un marché extrêmement prudent à la veille de l'élection présidentielle aux Etats-Unis.

La transition politique à venir en Chine et le renforcement du dollar pesaient également sur le marché.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 105,82 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 14 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grignotait 17 cents à 85,03 dollars.

Les courtiers tentaient de se positionner de manière prudente avant le scrutin présidentiel de mardi aux Etats-Unis, alors que le président sortant démocrate, Barack Obama, et son opposant républicain, Mitt Romney, étaient au coude à coude dans les sondages.

"Les marchés n'ont aucune certitude sur qui va gagner, mais ils ne sont pas sûrs non plus de ce qui arrivera si l'un ou l'autre des candidats l'emporte", ce qui poussait les opérateurs à l'attentisme, notait David Hufton, analyste du courtier PVM.

"La société américaine apparaît profondément divisée, ce qui ne présage rien de bon pour la conclusion d'un accord" entre les deux grands partis pour éviter un choc fiscal et des coupes budgétaires automatiques massives début 2013 "ou pour les perspectives de croissance du pays", expliquait-il.

Toutefois, si "les marchés du pétrole préfèreraient sans doute une victoire de Barack Obama", en raison de son soutien à la politique monétaire accommodante de la Réserve fédérale américaine (Fed) dont les injections de liquidités dans l'économie stimulent les achats de matières premières, "la déception des opérateurs après une victoire de Mitt Romney pourrait n'être que momentanée", estimait-on chez Commerzbank.

En effet, les derniers indicateurs en provenance de la première économie mondiale ont fait état d'une embellie, de nature à rassurer les investisseurs, dont l'optimisme a été conforté vendredi par la nette accélération des embauches aux Etats-Unis en octobre.

Les investisseurs seront par ailleurs attentifs au 18e Congrès du Parti communiste chinois (PCC), qui s'ouvre jeudi, et durant lequel l'actuel président, Hu Jintao doit céder le poste de secrétaire général du Parti à Xi Jinping, 59 ans, alors que les spéculations sur de nouvelles mesures de relance économique par Pékin restent vives.

Dans cet environnement empreint de prudence, les prix étaient de surcroît sous la pression d'un renforcement du dollar, notamment face à l'euro, qui contribuait à rendre moins attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les acquéreurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, "la décision des autorités américaines de laisser des compagnies étrangères approvisionner la côte Est des Etats-Unis en produits pétroliers a pu peser sur les cours", en gonflant l'offre disponible dans cette région, observaient les analystes de JBC Energy.

Les prix du pétrole avaient été portés pendant une partie de la semaine dernière par le passage de l'ouragan Sandy aux Etats-Unis, qui a entraîné de fortes perturbations des approvisionnements pétroliers dans la région de New York.

rp



(AWP / 05.11.2012 18h31)


Commenter Le brut hésite, le marché prudent avant l'élection américaine


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

lundi 24 juillet 2017 à 16:18

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

lundi 24 juillet 2017 à 16:09

France: les prix des carburants poursuivent leur hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 24 juillet 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en hausse à New York après une promesse de …

New York: Les cours du pétrole progressaient à l'ouverture à New York lundi, l'Arabie saoudite ayant assuré vouloir limiter ses exportations à...

lundi 24 juillet 2017 à 14:36

Pétrole: l'Arabie saoudite accentue sa réduction de l'offre

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite a promis lundi d'accentuer ses efforts de réduction de l'offre de pétrole et pressé les autres pays exportateurs, réunis...

lundi 24 juillet 2017 à 12:58

Le pétrole remonte, l'Arabie Saoudite limite ses exportation…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, l'Arabie saoudite ayant déclaré vouloir limiter ses exportations après la...

lundi 24 juillet 2017 à 05:56

Le pétrole en légère hausse en Asie

Singapour: Les cours du brut étaient orientés en légère hausse lundi, avant la réunion ministérielle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

lundi 24 juillet 2017 à 05:07

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

Dubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite